La Bibliothèque Françoise-Maurice souffle ses 55 bougies!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Coaticook) Dans le cadre de son 55e anniversaire, la Bibliothèque Françoise-Maurice a tenu à souligner l'apport de ses bénévoles et employés qui ont participé à écrire son histoire. « Ces bâtisseurs ont voulu dès le départ que cette bibliothèque soit publique, inclusive et ouverte à tous », a rappelé le directeur, Patrick Falardeau.

Parmi les jubilaires on retrouve les présidents et présidentes, ainsi que des membres du conseil d'administration, dont Germaine Deschênes, Monique Morissette, Jean-Pierre Dupuis, Maryse Armando, Chantal Provencher (première responsable de la boutique de livres usagés Aux Vieux Bouquins), Huguette Lapointe, Gisèle Perron et Douglas Sheard, président fondateur. Sans oublier de dévoués employés, dont Robert Dupuis (aujourd'hui responsable de la bibliothèque de l'école secondaire La Frontalière), Louise Boily (préposée au prêt pendant 14 ans) et Véronica Chevrier (en poste depuis 15 ans).

L'homme dans l'ombre

Peu de Coaticookois se rappellent qu'ils doivent leur bibliothèque à l'initiative de Douglas Sheard et de sa conjointe, feue Gönen. Un projet qui a modestement vu le jour en 1958, malgré les réticences de certains conseillers, mais avec l'appui du maire de Coaticook, Léger Cameron.

Un bingo en 1960 avait permis de recueillir 5000$.

« Il y avait des livres dans les écoles, mais aucun endroit où les enfants pouvaient aller chercher des livres. Pour nous c'était un besoin, partage M. Sheard. Comme nous n'avions pas d'argent, nous avons commencé à recueillir et classer des livres avec des bénévoles. Nous avions aussi un aumônier sur le comité, l'abbé Gauthier, lequel voyait à ce que la bibliothèque n'offre pas de livres mis à l'index par le Vatican comme Voltaire ou Sartre. »

Ce souvenir le fait aujourd'hui sourire, tout comme celui du bingo organisé au début des années 1960 afin de financer l'achat de livres. « On avait organisé un bingo à l'extérieur dans un stationnement, se rappelle M. Sheard. À notre invitation des joueurs du Canadien de Montréal comme Jean Béliveau étaient venus au bingo, ce qui avait attiré beaucoup de monde. On avait amassé 5000 $, l'équivalent de 50 000 $ aujourd'hui. C'était la plus grande cueillette de fonds jamais vue à Coaticook! » Douglas Sheard se dit fier du travail accompli depuis lors, ainsi que de la magnifique bibliothèque à laquelle lui et sa conjointe ont donné naissance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer