Près de 120 000 arbres plantés depuis dix ans

Plusieurs citoyens d'Asbestos ont été à même de... (La Tribune, Yvan Provencher)

Agrandir

Plusieurs citoyens d'Asbestos ont été à même de constater l'ampleur des travaux effectués pour la végétalisation et le reboisement des haldes à stériles miniers à la mine Jeffrey.

La Tribune, Yvan Provencher

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yvan Provencher
La Tribune

(Asbestos) La firme Biogénie a ouvert les portes du site de reboisement des haldes de la Mine Jeffrey mardi dernier. Cette activité a permis à 75 citoyens d'Asbestos de visiter le site et de constater les travaux en cours. La réhabilitation des montagnes de stériles miniers s'y effectue depuis une dizaine d'années avec des sols et diverses matières recyclées dont depuis trois mois, des sols décontaminés en provenance du centre-ville de Lac Mégantic.

Effectivement depuis 2004, Biogénie et Mine Jeffrey collaborent à la végétalisation et au reboisement des haldes à stériles miniers qui atteignent en certains endroits jusqu'à 250 mètres de hauteur. À ce jour, près de 150 hectares situés à environ deux kilomètres de toute zone urbaine ont été végétalisés et quelque 120 000 arbres plantés. Les travaux réalisés permettent graduellement à la nature de reprendre vie et à la végétation de remplacer le paysage austère connu antérieurement. Les participants ont eu l'occasion de constater la présence de boisés et de plusieurs espèces fauniques dans les secteurs végétalisés.

Les portes ouvertes ont permis de rappeler aux citoyens que toutes les activités de reboisement réalisées par Biogénie sont encadrées par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Un suivi environnemental rigoureux est donc réalisé à la fois sur les matériaux utilisés et sur le milieu environnant, des rapports d'analyses étant expédiés régulièrement au ministère.

Sols décontaminés de Lac-Mégantic

Depuis les trois derniers mois, 500 chargements pour une quantité approximative de 18 000 tonnes de sols décontaminés en provenance de Lac-Mégantic ont été déposés sur les montagnes de stériles miniers d'Asbestos. Ces sols s'ajoutent aux cendres, boues de désencrage, bios solides de provenances municipales et diverses matières recyclées qui contribuent par les caractéristiques qui leur sont propres, au mélange requis pour favoriser l'implantation du nouveau couvert végétal.

Interrogé sur le choix d'Asbestos pour y transporter des sols décontaminés à la suite des travaux exécutés à Lac-Mégantic, le vice-président principal d'Innovation et Développement chez EnGlobe dont la firme Biogénie est une division, Christian Bélanger, a rappelé qu'il y avait à ce moment une urgence d'agir. « Une quantité importante de sols devait être décontaminée rapidement et ces sols ramenés à une qualité résidentielle devaient être évacués à l'extérieur du site selon les exigences et les contraintes particulières du projet de Lac Mégantic. Il n'y avait pas beaucoup d'options, sauf pour de petites quantités alors qu'à Asbestos, il y avait une opportunité pour atteindre nos objectifs de revitalisation des haldes de la mine Jeffrey, un site où nous étions déjà au travail ».

Le représentant d'EnGlobe a confirmé que les sols étaient en grande partie décontaminés sur place à Lac-Mégantic alors qu'une partie des sols plus affectés devaient d'abord passer par des centres de traitements spécialisés, pour être ramenés au même niveau de qualité résidentielle avant d'être acheminés à mine Jeffrey.

« Tous les travaux de décontamination exigent un certificat d'autorisation et/ou un plan de réhabilitation du ministère de l'Environnement, lequel encadre nos opérations. EnGlobe et ses divisions, dont Biogénie, qui gèrent des sols contaminés, se font un devoir de respecter les règles du ministère et d'aller au-delà, pour s'assurer que les choses sont faites correctement et que les sols acheminés sont hors de tout doute de qualité résidentielle », a tenu à préciser le vice-président de la multinationale EnGlobe.

On se rappellera qu'en août dernier, les citoyens d'Asbestos avaient manifesté une certaine inquiétude en apprenant que des sols décontaminés provenant du centre-ville de Lac-Mégantic allaient être acheminés sur le territoire de leur municipalité pour servir à végétaliser des haldes de dépôts miniers de la mine Jeffrey.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer