Deux wagons soulèvent des réactions au centre-ville de Lac-Mégantic

Les élus de Lac-Mégantic ont été aussi surpris que les citoyens de leur ville à... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(LAC-MÉGANTIC) Les élus de Lac-Mégantic ont été aussi surpris que les citoyens de leur ville à la vue de deux wagons-citernes qui ont passé sur le territoire de la ville, vendredi matin.

Colette Roy Laroche... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Colette Roy Laroche

Archives La Tribune

Le conseil municipal a réagi par voie de communiqué. La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy Laroche, s'est questionnée sur ce manque de précaution et de délicatesse envers les citoyens de sa ville, de la part du Central Maine & Quebec Railroad (CMQR).

Pourtant, le 30 septembre dernier, lors d'une rencontre avec le président de cette compagnie, John Giles, ce dernier s'était engagé auprès de la Municipalité à l'aviser de la date du retour potentiel des matières dangereuses traversant le territoire de Lac-Mégantic, ce qui n'a pas été fait à ce jour.

«Je trouve déplorable que deux wagons-citernes traversent la ville de Lac-Mégantic et que CMQR n'ait pas eu la sensibilité de nous souligner cette information de manière claire. Ces wagons-citernes, qui ne sont pas des DOT-111, mais des T105 et T108 transportaient des matières non dangereuses. Je suis très déçue du manque de communication de CMQR avec la population», a exprimé la mairesse.

Après vérification auprès de la compagnie, un des wagons-citernes était vide et reviendra des États-Unis avec des matières non dangereuses. Pour sa part, le second wagon-citerne contenait des matières non dangereuses destinées à une papetière.

«La compagnie CMQR doit comprendre que le passage de ce type d'équipement soulève de nombreuses réactions dans toute la communauté. Nous avons cru en leurs bonnes intentions, mais avec ce qui se passe aujourd'hui (vendredi), nous demandons des ajustements de leur part... Car cela démontre que cette compagnie devra raffiner ses communications et ses processus avec la Ville, mais aussi avec les citoyens.»

Un comité citoyen de vigilance sera mis sur pied, justement à la demande d'un citoyen. De plus, d'autres représentations sont aussi à prévoir par les élus de la Ville envers cette compagnie.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer