Gilbert Hyatt réhabilité sur la route 143

De gauche à droite, Lewis Downey de Patrimoine-Ascot-Heritage,... (La Tribune, Maryse Carbonneau)

Agrandir

De gauche à droite, Lewis Downey de Patrimoine-Ascot-Heritage, Karl Hunting, conseiller de Waterville et sa mairesse, Nathalie Dupuis, de Patrimoine-Ascot-Heritage, Georges Beaulieu, vice-président, Bev Loomis, présidente et Milt Loomis. Ils sont accompagnés de l'ancien maire d'Ascot et pro-maire de Sherbrooke, Robert Pouliot.

La Tribune, Maryse Carbonneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Waterville) Après neuf ans d'absence de la signalisation routière, le nom de Gilbert Hyatt est de retour sur la route143 traversant le territoire de Waterville.

Cette réhabilitation s'inscrit dans le cadre du 100e anniversaire de l'Association des Loyalistes de l'Empire-Uni du Canada, à l'initiative de Patrimoine-Ascot-Heritage, division «Little Forks», et en collaboration avec la Ville de Waterville.

Afin de souligner le 200e anniversaire de la municipalité, de même qu'honorer la mémoire de son père fondateur Gilbert Hyatt (1761-1823), la Municipalité d'Ascot avait désigné, en 1992, la partie de la route 143 traversant son territoire comme étant la route Gilbert-Hyatt.

Suivant les fusions municipales de 2005 et l'annexion d'une partie du territoire d'Ascot à Waterville, les panneaux de signalisation avaient été retirés, mais le nom était demeuré. Non seulement dans le langage courant, mais aussi dans les GPS.

«Fédex et bien d'autres livreurs, y compris les visiteurs, éprouvaient de grandes difficultés à se repérer», explique Bev Loomis, présidente de Patrimoine-Ascot-Heritage.

D'autres privilèges

La route 143 s'étendant de Stanstead à Sorel, Mme Loomis a tenu à rappeler que d'autres villes se sont prévalues d'un tel privilège. C'est le cas pour la rue Dufferin à Stanstead, Queen à Lennoxville et Wellington à Sherbrooke.

«Par ces panneaux, nous sommes fiers de garder vivante la mémoire de ce grand loyaliste et bâtisseur que fut Gilbert Hyatt», a conclu Mme Loomis.

D'autres projets sont d'ailleurs prévus l'an prochain afin de souligner l'apport de Gilbert Hyatt.

«La fortune et la gloire lui échappèrent, mais son nom mérite de passer à la postérité et d'être mieux connu», peut-on lire dans sa biographie disponible en ligne sur le site du Dictionnaire biographique du Canada à www.biographi.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer