Pour que les enfants marchent davantage

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Quatre écoles primaires de Magog ont décidé de déployer des efforts accrus, durant les prochaines années, afin qu'un nombre croissant d'élèves marchent ou se déplacent à vélo le matin, avant la classe, et au moment du retour à la maison.

Les écoles Brassard-Saint-Patrice, Sainte-Marguerite, Saint-Jean-Bosco et Saint-Pie-X ont toutes adhéré au programme Mon école à pied, à vélo..., créé par Vélo Québec pour promouvoir le « transport actif ».

Pour inciter davantage d'enfants à marcher ou rouler entre l'école et la maison, on entend créer un environnement encore plus sécuritaire dans les rues entourant les établissements scolaires concernés.

« Des parents n'osent pas laisser aller leurs enfants à pied, car ils craignent pour leur sécurité, note Denis Delbois, agent de liaison et de communication chez Memphré en mouvement. Il faut réfléchir à l'entretien et l'aménagement des réseaux cyclable et routier. »

Évidemment, la santé des enfants s'en trouve améliorée lorsqu'ils marchent ou utilisent la bicyclette pour se rendre à l'école. « Des enfants qui bougent, ça a plein d'impacts positifs. Ça favorise notamment la réussite scolaire », fait valoir M. Delbois.

Des parents d'élèves habitant à proximité des écoles impliquées seront mis à contribution dans le cadre de l'exercice qui s'amorce. On souhaite ainsi que, pour débuter, certains aillent reconduire des groupes d'enfants à l'école en marchant, ceci afin de faciliter le changement d'habitude.

Denis Delbois confie que les responsables de ce projet ont l'intention de travailler de concert avec la Ville de Magog, laquelle sera éventuellement invitée à effectuer divers travaux dans les rues.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer