Rencontre Québec-Argentine au Manoir Hovey

Les chefs Francis Wolf, Mariano Gallego et Roland... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Les chefs Francis Wolf, Mariano Gallego et Roland Ménard ont concocté un menu rempli de découvertes pour souligner le 60e anniversaire du réseau Relais et châteaux, célébré la semaine dernière par le Manoir Hovey à North Hatley.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(NORTH HATLEY) Déguster un repas dans la salle à manger du Manoir Hovey à North Hatley n'est jamais un événement banal. Encore moins quand le repas a été préparé avec le concours d'un réputé chef cuisinier argentin.

Ancien protégé de la chef Carme Ruscalleda en Espagne, le propriétaire du restaurant Brindillas à Mendoza en Argentine, Mariano Gallego, a oeuvré dans les cuisines du Manoir Hovey deux soirs consécutifs la semaine dernière. Il s'est associé aux chefs Roland Ménard et Francis Wolf pour livrer un repas sept services alliant la cuisine argentine à celle du Québec.

L'événement avait pour objectif de souligner le 60e anniversaire du réseau Relais et châteaux, qui regroupe plusieurs des meilleurs établissements hôteliers dans le monde.

Le chef Gallego et ses acolytes québécois s'étaient séparé la tâche en deux. Les convives ont eu droit à une série de plats où la gastronomie d'ici et celle de l'Argentine ont été mises en valeur en alternance.

Pour épater la clientèle du Manoir Hovey, Mariano Gallego a fait mijoter des épaules d'agneau pendant 36 heures. Cette viande a été servie avec des oignons doux, des craquelins de quinoa, de la mousse de patates douces ainsi que des pommes de terre rattes.

La trilogie de fromages du Québec et de confitures d'Argentine a permis aux convives de découvrir des produits typiques du terroir argentin. Les mariages de saveurs et textures obtenus à cette étape du repas avaient de quoi ravir les plus fins palais.

Autre découverte épatante : le sorbet au citron combiné à une infusion, un délectable mélange à la fois élégant et frais en bouche qui serait prisé des Argentins.

Les deux chefs du Manoir Hovey ont pour leur part proposé des morceaux de «coeur de cerf vieilli à l'armoise maritime». Dans ce cas, on a d'abord laissé sécher la viande pendant quelques jours avant de la fumer doucement avec une méthode empruntée aux Amérindiens.

Accompagné d'une meringue et de biscuits au sarrasin, le gâteau au sirop de bouleau des deux chefs québécois a également fait le bonheur des participants aux deux soirées organisées par l'établissement cinq étoiles.

Les vins servis provenaient aussi d'Argentine et du Québec. Parmi eux, on retrouvait un produit du vignoble montérégien L'Orpailleur, la Cuvée Natashquan plus précisément. Une révélation!

Rencontre appréciée

Roland Ménard est forcé de l'admettre, la communication avec Mariano Gallego n'a pas été facile, ce dernier ne parlant pas le français et s'exprimant peu en anglais. «Heureusement, la cuisine est un langage universel et on avait des gens capables de traduire parmi le personnel de l'hôtel», a-t-il confié.

N'empêche, M. Ménard affirme avoir beaucoup apprécié sa rencontre. «On a eu de beaux échanges», lance-t-il, tout en reconnaissant les compétences indéniables de son collègue d'Amérique du Sud.

Directeur général du Manoir Hovey, Jason Stafford juge pour sa part qu'il était important de souligner le 60e anniversaire du réseau Relais et châteaux. «Ce réseau représente l'esprit de tout ce qu'on veut faire chez nous, à North Hatley», note-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer