Des drapeaux en berne

Des municipalités ont exprimé leur solidarité à la suite des événements... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Des municipalités ont exprimé leur solidarité à la suite des événements tragiques survenus au parlement d'Ottawa mercredi.

La Ville de Sherbrooke a placé les drapeaux en berne devant l'hôtel de ville.  « Les élus municipaux de Sherbrooke sont secoués par de tels actes de violence contre les institutions démocratiques. Nos pensées sont dirigées vers les familles des victimes de ce drame épouvantable», a déclaré le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, dans un communiqué de presse diffusé jeudi matin.

Le Service de police de Sherbrooke a augmenté la sécurité sur son territoire et demeure constamment informé des développements dans l'enquête en cours, ajoute-t-on.

«Jusqu'à nouvel ordre »

Pour sa part, le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, a demandé que le drapeau du mat principal de l'hôtel de ville soit mis en berne. « Les événements survenus à Ottawa me touchent beaucoup. D'abord, comme citoyen, je suis consterné de voir qu'on fasse feu sur des gens qui sont là pour assurer notre sécurité.»

«Au nom des Drummondvillois, j'assure les victimes et leurs familles de notre sincère solidarité. Ainsi, j'ai demandé que le drapeau de l'hôtel de ville soit mis en berne jusqu'à nouvel ordre », a déclaré M. Cusson.

On a aussi fait de même du côté de Victoriaville, a annoncé la Ville sur Twitter jeudi matin.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer