Le secteur des TIC en croissance à Magog

Même si elle conservera des bureaux à Saint-Jean-sur-Richelieu,... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Même si elle conservera des bureaux à Saint-Jean-sur-Richelieu, l'entreprise NOVADBA poursuivra son développement à Magog. On aperçoit sur la photo la mairesse Vicki May Hamm, le président de la jeune entreprise, Jean-François Paquette, ainsi que le directeur général de Magog technopole, André Métras.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Les efforts de la Ville de Magog et de l'organisme Magog technopole semblent porter fruit. La preuve : la liste des entreprises du secteur des technologies de l'information et des communications s'étant récemment installées à Magog ne cesse de s'allonger.

Une nouvelle fois mardi, le directeur général de Magog technopole, André Métras, a annoncé l'arrivée d'une entreprise du secteur des TIC en sol magogois.

Spécialisé en administration de bases de données, la nouvelle venue se nomme NOVADBA. Elle possède déjà des bureaux à Saint-Jean-sur-Richelieu, mais a l'intention de poursuivre son développement dans le secteur de Magog.

Le président de NOVADBA, Jean-François Paquette, indique qu'il a choisi d'établir son entreprise à Magog pour recruter plus facilement du personnel.

« On recevait de très bonnes candidatures en provenance de Bromont et de Granby, par exemple, souligne M. Paquette. Ça m'a amené à penser que ce serait une bonne idée de poursuivre le développement de mon entreprise plus loin de Montréal, à un endroit où il y a moins de compétition en matière de recrutement. »

Le grand patron de NOVADBA ajoute que la qualité de vie existant à Magog devrait l'aider à retenir les personnes qui travailleront pour son entreprise dans cette ville.

« Ce qui est intéressant aussi, c'est qu'on se rapproche de l'Université de Sherbrooke, une organisation avec laquelle on a un lien. Puis Boston n'est pas trop loin. C'est plaisant parce qu'on a beaucoup de partenaires dans cette ville américaine. »

La mairesse de Magog, Vicki May Hamm, est évidemment heureuse de savoir que NOVADBA a choisi Magog. « On commence à récolter les fruits de nos efforts », lance-t-elle.

Mme Hamm espère que le projet de création d'un parc technologique dans l'ancien complexe industriel de la C.S. Brooks à Magog prendra forme bientôt. « C'est un dossier qu'on traite en urgence. C'est un privé qui est derrière ce projet et nous on joue un rôle de facilitateur. Je crois que les travaux pourraient commencer en 2015 », confie-t-elle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer