Première pelletée de terre à la mine King

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nelson Fecteau
La Tribune

(THETFORD MINES) Au moment où la question de la restauration des sites miniers abandonnés fait les manchettes, les dirigeants du Musée minéralogique et minier de Thetford Mines ont procédé lundi à la première pelletée de terre du projet de mise en valeur du Centre historique de la mine King au centre-ville de Thetford Mines.

L'événement s'est déroulé en présence du député-ministre de Lotbinière-Frontenac, Laurent Lessard, du maire de Thetford Mines, Marc-Alexandre Brousseau ainsi que du président du conseil d'administration du Musée minéralogique et minier de Thetford Mines et secrétaire de la Corporation du patrimoine minier, Yvan Faucher. Jean Paré, attaché politique du ministre Christian Paradis, était également de la partie.

Financement populaire

«Ce sera là le prolongement du Musée minéralogique et minier. Cette tête de chevalement rappellera que l'exploitation minière au centre-ville de Thetford Mines a une histoire souterraine. Des mineurs y ont passé leur vie. Le projet de Centre historique de la mine King nous permet de nous réapproprier un site qui a mal vieilli et d'en faire un véritable musée urbain à ciel ouvert», a déclaré Laurent Lessard, ne manquant pas de souligner le leadership du maire Marc-Alexandre Brousseau dans ce dossier.

Le maire Brousseau a souligné qu'une levée de fonds populaire s'adressant aux entreprises et à la population allait être menée pour amasser un minimum d'un million $. Le comité déjà en place aurait obtenu jusqu'à maintenant des engagements atteignant 600 000 $ .

Les travaux d'aménagement de base s'amorceront la semaine prochaine alors que l'on profitera de l'occasion pour installer les conduites destinées au drainage, à l'alimentation en eau et au filage. On procédera aussi au recouvrement des résidus miniers.

Ouverture un juin 2016

Ces travaux d'aménagement de base du site pour la phase 1 ont été confiés à la firme thetfordoise Cité Construction pour un montant de 566 613 $. Les travaux de rénovation des bâtiments débuteront au printemps 2015 pour une ouverture projeté du site en juin 2016. Ces travaux feront également l'objet d'appels d'offres publics.

Les principaux travaux comprendront la décontamination et la restauration du chevalement, l'atelier de forge et le bâtiment des treuils. Un ascenseur mènera à une galerie d'observation.

Le montant des coûts admissibles pour ce projet a été établi a 6 644 587 $ alors que la participation financière du gouvernement du Québec sera de l'ordre de 4 429 724 $. En août dernier, le gouvernement fédéral avait annoncé sa participation financière au projet pour compléter à 80 pour cent le financement des gouvernements fédéral et provincial.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer