Bolton-Est: Bell Mobilité doit respecter la réglementation

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Le conseil municipal de Bolton-Est enjoint la compagnie Bell Mobilité à respecter sa réglementation et à attendre avant d'ériger la tour qu'elle a prévu installer le long de la route 243, dans le secteur communément appelé Bolton pass.

Les élus de Bolton-Est ont adopté une résolution demandant à Bell de rester patiente durant le processus réglementaire enclenché dans le but de modifier le zonage du terrain où la tour apparaîtrait.

La municipalité a également affiché, en bordure du terrain ciblé par Bell, un avis demandant l'arrêt des travaux entrepris par un sous-traitant de la compagnie. La mairesse de Bolton-Est, Joan Westland Eby, a d'ailleurs pris soin d'aller rencontrer elle-même le propriétaire des lieux, Fred Lahue, pour l'informer de la position de son administration.

Cela dit, bien qu'elle soit tout à fait apparente, la coupe de bois effectuée sur les terres de M. Lahue ne contreviendrait pas à la réglementation existante. Le zonage des terres en question permettrait en effet de couper jusqu'à 10 pour cent des arbres qui poussent sur celles-ci.

Éventuellement, Bolton-Est attribuera un usage additionnel au terrain qui accueillera l'équipement de télécommunication. Une consultation publique en lien avec cette modification réglementaire aura lieu le 3 novembre prochain. Par la suite, il est possible qu'on procède à l'ouverture d'un registre puis à un référendum, si la population en manifeste le désir.

« On sait qu'on pourrait avoir un problème si on se rend au référendum, concède Joan Westland Eby. Il est possible que la population la plus directement concernée soit contre le projet. Il faudra voir à la fin du processus comment les choses se passeront. »

Par voie de résolution, Bolton-Est avait donné son accord au projet de Bell plus tôt cette année. Mais elle avait, au même moment, spécifié qu'un changement de zonage serait nécessaire avant que le projet devienne possible. On s'attend aussi à ce que la Commission de protection du territoire agricole du Québec ait son mot à dire.

Mme Westland Eby indique par ailleurs qu'Industrie Canada, l'autorité en matière d'installation de tour de télécommunication au pays, est tenu informé des développements dans ce dossier.

Partager

À lire aussi

  • Bell Mobilité doit cesser ses travaux

    Opinions

    Bell Mobilité doit cesser ses travaux

    Malgré l'opposition de l'ensemble des résidants du voisinage, la compagnie Bell Mobilité vient de commencer des travaux préparatoires à l'érection... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer