Un premier sommet réussi pour le Haut-Saint-François

Parmi ceux qui ont participé à « Regards... (Photo fournie)

Agrandir

Parmi ceux qui ont participé à « Regards vers le Haut » : Marc-Sylvain Pouliot, citoyen de St-Isidore-de-Clifton,Michel Duval, citoyen de Scotstown, Nicole Robert, préfète de la MRC du Haut-Saint-François, Dominic Provost, directeur général de la MRC et du CLD du Haut-Saint-François, et Chantal Ouellet, mairesse de Scotstown.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Christine Bureau</p>

(East Angus) Rassemblés autour d'une même table, 28 municipalités et organismes du Haut-Saint-François ont franchi samedi la première étape vers la mise en oeuvre d'un plan global et intégré de développement.

« On abolit les guerres de clochers pour faire entendre un concert de clochers », se réjouit la préfète de la MRC, Nicole Robert. Cette dernière assure qu'elle a senti les acteurs présents prêts à avancer d'un même pas, peu importe le secteur.

« On se rejoignait tous à quelque part. Il nous faut trouver une synergie, pas juste travailler en silo. J'ai terminé la rencontre en disant que ce ne doit plus être les grandes villes contre les petites, un secteur contre un autre », résume-t-elle.

Organisée par la MRC et le Centre local de développement (CLD), la première édition de la journée « Regards vers le Haut » a permis aux 14 municipalités de la MRC et à 14 organismes d'expliquer leur vision des besoins à long terme de la région. Chacune des municipalités a d'ailleurs présenté une vidéo de ses accomplissements, des obstacles rencontrés et des défis à venir.

« Tout le monde a répondu à l'appel. Il fallait que les gens soient motivés et croient à la démarche », souligne avec enthousiasme Mme Robert. Au total, l'événement a réuni quelque 200 personnes.

De cet exercice commun va naître un plan d'action global et intégré, mis sur pied par l'Équipe de développement des municipalités (EDM). Cette dernière, composée d'élus locaux et de représentants d'institutions et organismes, a été mandatée pour faire un suivi annuel.

« On ne fait pas un plan pour que ça tombe dans le vide. On fait un plan avec un continuum. On a déjà eu d'autres rencontres, mais là, d'avoir tout le monde autour de la même table, c'était vraiment particulier », a poursuivi Mme Robert.

Si de grandes orientations sont ressorties de la journée « Regards vers le Haut », ce sera maintenant à l'EDM de déterminer quels seront les objectifs concrets à atteindre. Ses travaux doivent commencer dès le mois d'octobre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer