Une course à trois à la mairie de Magog?

Vicki May Hamm... (Archives La Tribune)

Agrandir

Vicki May Hamm

Archives La Tribune

Partager

(Magog) Qui voudra affronter Vicki May Hamm lors des prochaines élections municipales à Magog? Deux candidats potentiels, Michel Bombardier et Richard Lemay, songent à cette possibilité, mais on ignore pour le moment s'ils entreront dans la course ou pas. Et il n'est pas exclu qu'un autre candidat se pointe le nez durant les mois à venir. Le suspense reste donc entier.

Le premier mandat de Mme Hamm à la mairie de Magog n'aura pas été de tout repos. Le départ de l'ancien directeur général de la Ville de Magog, Gilles Bertrand, ainsi que l'embauche de son remplaçant, Armand Comeau, aura notamment fait couler beaucoup d'encre.

N'empêche, en dépit des crises auxquelles elle a fait face, la mairesse de Magog ne semble pas une proie facile. L'ancien maire de Magog, Marc Poulin, avait d'ailleurs appris à ses dépens en 2009 qu'elle est capable d'orchestrer des campagnes électorales qui ont du mordant.

Dans le cas de Michel Bombardier, tout indique qu'il décidera de son avenir en politique au printemps. Richard Lemay paraît pour sa part déterminé à prendre part à la course à la mairie, mais il a récemment mentionné qu'il ne sautera dans l'arène qu'à condition d'avoir réuni une équipe de candidats autour de lui.

Rodier de retour?

Dans le canton d'Orford, il est possible qu'on assiste à un nouvel affrontement entre le maire actuel, Pierre Bastien, et son prédécesseur, Pierre Rodier, qui a siégé à la mairie de 2005 à 2009.

M. Bastien le dit à qui veut l'entendre : il a l'intention d'être candidat à la mairie en novembre, si sa santé le lui permet. Après certains ennuis physiques l'automne dernier, il se sent à nouveau d'attaque.

Quant à M. Rodier, il indique n'avoir pris aucune décision, mais il n'écarte pas l'idée de participer au scrutin. « Je ne sais pas si j'ai le goût de replonger dans cet univers-là. Ce qui est certain, c'est que le conseil municipal actuel me donne des maux de coeur. Il ne fait que s'occuper des commerces», déplore-t-il.

Ailleurs dans la MRC

À Sainte-Catherine-de-Hatley, le maire Jacques Demers aimerait conserver son poste. M. Demers agit également comme préfet de la MRC de Memphrémagog, une fonction que seul un maire a le droit d'assumer.

« Oui, j'ai l'intention de me présenter aux élections, car mon travail est plein de défis. Mais il se passe tant de choses dans une vie. Je ne présume de rien pour le moment», indique M. Demers.

Quant au maire de Stanstead, Philippe Dutil, il montre toujours de l'intérêt pour la mairie de son patelin. « Je suis encore prêt à mettre du temps pour ma ville. Je pense qu'on a avancé durant les dernières années», lance celui qui a défait Raymond Yates en 2009.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer