Mine Jeffrey croquée sous tous ses angles

Jacky Georges Lafargue et Louis Couturier vivent présentement... (La Tribune, Yvan Provencher)

Agrandir

Jacky Georges Lafargue et Louis Couturier vivent présentement jours et nuits dans un campement au fond du puits de la mine Jeffrey à Asbestos pour capter des images de ce site extraordinaire.

La Tribune, Yvan Provencher

Partager

Yvan Provencher
La Tribune

(Asbestos) De jeudi à dimanche, Louis Couturier et Jacky Georges Lafargue ont vécu jour et nuit dans un campement au fond du puits de la mine Jeffrey à Asbestos pour capter des images de ce site extraordinaire. « Nous voulions être au coeur de la mine, il y a tellement de beautés ici «, raconte Louis Couturier.

Ces deux artistes en arts visuels travaillent ensemble depuis plus de 20 ans dans des lieux hors normes, dont Saint-Pierre-et-Miquelon, La Réunion, Amiens Nord, Resolute Bay. Leur approche est la suivante : arpenter, photographier, vidéographier l'environnement, créer des moments singuliers et privilégiés. Ils développent des contenus visuels sous différentes formes : dessins, sculptures, photos, vidéo, installations, événements publics.

Pourquoi ont-ils choisi ce site? La mine à ciel ouvert est saisissante : deux kilomètres de diamètre et 365 mètres de profondeur, la tour Eiffel y entrerait sans dépasser. La configuration de la mine en gradins qui rappelle le théâtre antique grec constitue, pour eux, un site inspirant.

Une motivation supplémentaire est d'ordre plus personnel : le grand-père de Louis Couturier, Aimé Bourassa, et plusieurs de ses oncles et cousins ont travaillé de nombreuses années à la mine d'Asbestos.

Texte complet dans La Tribune de mardi.

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer