Retour vers le vers

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Nos leaders de demain
Nos leaders de demain

Ils ont fondé leur entreprise. Ils sont créateurs d'emplois et ils participent à la richesse collective. Découvrez ces leaders de demain, qui sont à la tête de 20 entreprises des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. »

<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

Ma soeur, qui habite Sherbrooke, m'a envoyé votre énigme de la semaine dernière : « Dans une main, j'ai un VER de terre et, dans l'autre, un VERRE d'eau. J'ouvre les deux mains et... les deux [ver] tombent. Comment faudrait-il écrire [ver], à votre avis? » J'ose y répondre de cette façon : « Les deux, vers le sol, tombent. »

Anna Pelletier
Saint-Jean-sur-Richelieu

Mmmmm... Moui... On pourrait dire que c'est bien joué comme réponse, même si cela veut dire que l'énigme est en partie de mauvaise foi : elle omet de nous dire que nous pouvons ajouter des mots à la phrase et, surtout, elle se garde bien de mentionner que le mot [ver] est ici entre virgules. Car, je suis désolé, les virgules sont capitales ici. Lorsque l'on place un complément circonstanciel en plein milieu d'une phrase, il doit être placé entre virgules.

Les portes, pour une deuxième fois, se sont fermées.

Lili, sur cette photo, portait une robe bleue.

Et avec toutes les inepties qui circulent sur la toile, pas seulement à propos de la langue française, mais sur toutes sortes de sujets, vous reconnaîtrez qu'il est parfois difficile de distinguer les fausses énigmes (nées de l'ignorance ou d'une méconnaissance des règles) des véritables.

***

J'ai tenté de trouver le genre des mots « astilbe » et « heuchère ». Je possède trois dictionnaires. Je n'y ai trouvé aucun de ces mots. Pourquoi n'y inscrit-on pas le nom des fleurs?

Louise Fréchette

Sherbrooke

L'erreur que nous commettons avec les dictionnaires courants, c'est de croire qu'ils contiennent tous les mots. Mais pourquoi, selon vous, parle-t-on du « Petit » Larousse et du « Petit » Robert? Parce qu'ils sont des condensés du Grand Larousse encyclopédique et du Grand Robert de la langue française! Mais, évidemment, comme ces derniers tiennent en plusieurs volumes et coûtent beaucoup plus cher, ils sont moins accessibles.

Par contre, les dernières années ont vu l'émergence des nombreux dictionnaires en ligne, certains gratuits, d'autres payants. Le Larousse en ligne, par exemple, compte 80 000 mots, par rapport à 63 000 pour le Petit Larousse illustré 2017. On y trouve notamment les mots astilbe, nom féminin, et heuchera, nom masculin (heuchère n'apparaît que sur des sites spécialisés en jardinage et horticulture). Il y a aussi le Grand Dictionnaire terminologique, dont je vous parle souvent, et qui est très fiable.

J'ajouterai que, pour une recherche terminologique précise comme la vôtre, le Larousse sera toujours plus approprié, car il a une vocation plus encyclopédique (voilà pourquoi il inclut aussi les noms propres), alors que le Robert s'attarde davantage à définir la langue française.

Perles de la semaine

On pourrait penser que les perles du Sportnographe prennent congé pendant l'été... Détrompez-vous : elles rayonnent!

Max a une personnalité, tout le monde a une personnalité, moi je suis un peu comme ça non plus.

Je veux que les gars se mouillent, je veux que vous mouilliez avant votre rencontre ce soir.

Une famille hyper pieuse, il a été élevé dans le judéochrétinisme.

Alors encore une fois, vous avez apercevu et observé l'accélération de Cherry.

Tant que c'est fini, c'est pas fini.

Questions ou commentaires? Steve.bergeron@latribune.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer