De l'audace et de la créativité, ce ne sera pas la fin

On est encore plus nombreux que ça, et... (SPECTRE MÉDIA, JULIEN CHAMBERLAND)

Agrandir

On est encore plus nombreux que ça, et habituellement pas mal moins chics, mais au nom de tous: merci.

SPECTRE MÉDIA, JULIEN CHAMBERLAND

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Soyons transparents: la décision de cesser l'impression de votre Nouvelle en fut une de la liste des déchirantes. Lorsque vous mettrez la main le 23 décembre prochain sur la dernière édition de votre hebdomadaire, il s'agira de la conclusion de 33 années d'information et d'histoire(s) locales.

Il y a la tristesse, la colère des uns, l'incompréhension des autres, mais il y a aussi, et c'est ça surtout que nous retiendrons ici et que nous épinglerons sur le bord de nos ti-coeurs, toute la reconnaissance de la communauté pour cet espace en partage qu'aura été La Nouvelle au fil des années.

Vous faites partie de cette communauté. Et c'est aussi le cas de ces journalistes, chroniqueurs et collaborateurs qui auront animé et coloré La Nouvelle au cours de toutes ces années.

On ne saurait parler pour ceux d'autrefois, mais en ce qui concerne l'équipe en place aujourd'hui, celle qui vous saluera amoureusement la semaine prochaine, elle tient à vous remercier pour tout. Votre confiance, votre générosité, votre complicité et votre fidélité. C'est grâce à votre soif de qualité et de différence que La Nouvelle était devenue le meilleur hebdo au Québec, un journal empreint d'un esprit audacieux et créatif.

Cette audace et cette créativité demeurent. Nous en ferons migrer une partie vers les différentes plates-formes de La Tribune, et nous continuerons, individuellement et collectivement, à en imprégner la communauté sherbrookoise. En souhaitant que vous en ferez tout autant.

P.-S. On n'est pas des cheap, on vous prépare une édition mémorable pour la der des ders la semaine prochaine. Moi, si j'étais vous autres, je me garrocherais de bon matin dans le publisac pour pas que le voisin ait le temps de venir voler ma copie. Just saying.

P.S. 2 Si jamais le voisin est passé, gênez-vous pas, je vais garder des copies sur le classeur beige laid à côté de mon bureau. Je vous en remettrai une en main propre, propre.

Sonia Bolduc

Rédactrice en chef adjointe à La Nouvelle

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer