Le leader de l'ombre

Roger Fortier n'a de plus grand bonheur qu'avec... (Courtoisie de la famille Fortier)

Agrandir

Roger Fortier n'a de plus grand bonheur qu'avec les siens. Photographié ici avec son fils Louis et son petit-fils Mathis, M. Fortier a été admis mercredi à l'unité des soins palliatifs de l'Hôtel-Dieu.

Courtoisie de la famille Fortier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Luc Larochelle
La Tribune

Chronique / L'homme d'affaires Roger Fortier n'a jamais été le Sherbrookois le plus en vue. Son degré d'exposition est inversement proportionnelle à ses multiples implications.

Ses habitudes, ses fréquentations, sa routine personnelle et professionnelle faisaient toutefois en sorte que des dizaines de personnes auraient pu vous dire où le trouver à un moment précis de la journée. Voilà pourquoi sa disparition soudaine a soulevé des interrogations. Des inquiétudes, chez celles et ceux qui le savent gravement malade.

Les nouvelles ne sont pas tellement encourageantes. M. Fortier a été admis mercredi à l'unité des soins palliatifs de l'Hôtel-Dieu. Les métastases ont pris le dessus sur son système immunitaire, mais pas sur sa foi et sa joie de vivre.

« J'ai longtemps été persuadé que j'arriverais à m'en sortir, mais j'accepte maintenant la réalité telle qu'elle se présente. J'ai aimé et j'aime encore cette vie qui m'a comblé de bonheur. Ma plus grande fierté est ma famille, nos racines et nos valeurs », me confie-t-il sereinement.

Le maillon fort de cette chaîne familiale est bien entendu celui que ce Sherbrookois de 74 ans forme avec son épouse Cécile Chapdelaine, leurs fils Louis et Stéphane, leurs conjointes ainsi qu'avec leurs quatre petits-enfants (Marianne, Thomas, Juliette et Mathis).

M. Fortier a grandi dans un milieu modeste. L'école du partage a été la cuisine de sa jeunesse dans laquelle s'entassaient 13 enfants.

« J'ai l'impression que c'est ce qui a rendu notre père aussi sensible à la misère. Il n'a jamais accepté les inégalités sociales. Il voulait que tous aient les mêmes privilèges que lui, que nous » décrit l'aîné de ses fils, Louis.

Ça prendrait toute une salle pour réunir les membres de la famille élargie de Roger Fortier !

L'errance au centre-ville, la réinsertion des ex-détenus, les services d'accompagnement aux parents fragiles offerts par Naissance Renaissance Estrie, la campagne Amen Saint-Michel pour restaurer la cathédrale, le mouvement des Cursillos, le retour du hockey junior, toutes ces causes il les a épousées à fond et en a été un catalyseur.

« J'ai toujours laissé parler mon coeur. Je n'avais pas besoin que ces actions soient mises en valeur pour en retirer une quelconque satisfaction.

« Avant la formation de la Coalition des travailleurs de rue, nous détournions nos regards du désarroi pourtant criant de jeunes qui vivent au centre-ville. Aujourd'hui, le souci d'entraide et d'intégration est bien présent et cela me rend très fier » sourit l'artisan de collectes de fonds pour supporter l'oeuvre.

Sa préoccupation à l'égard des jeunes revient d'ailleurs souvent dans la conversation.

« Une de mes motivations à ramener le hockey junior à Sherbrooke était de redonner du lustre au Palais des sports, de renforcer le sentiment d'appartenance de nos jeunes hockeyeurs pour faire éclore plus de talents. Ça prend des modèles pour inspirer la relève ».

« Roger a souvent été celui qui brassait les idées. Il semait la graine et s'éclipsait pour laisser la place à d'autres. Souvent à des jeunes, comme ce fut le cas pour moi. C'est sur sa confiance que j'ai bâti la mienne », témoigne Jacques Fortier qui a été un de ses alliés dans le sport de même qu'en politique (voir autre texte).

« Au travail, il a toujours été ce même homme généreux du partage de son expérience et de ses connaissances. Il a été mon mentor. Je lui dois énormément » ajoute Daniel Labonté, qui a été l'un de ses associés au sein du cabinet Force Financière Excel.

« Nous avons été à l'avant-garde du courtage en assurance vie au Québec en étant les premiers à offrir aux clients de chercher la meilleure protection pour eux au lieu d'agir comme agents d'une seule compagnie. C'est une belle réalisation », me précise avec satisfaction Roger Fortier.

Homme de foi, M. Fortier est resté fidèle à son Église ainsi qu'à la protection du patrimoine religieux.

« L'Église catholique n'est pas parfaite, mais il faut reconnaître son apport à ce que nous sommes. Quinze mille personnes cultivant leur spiritualité à travers le Mouvement Cursillo, ce n'est pas rien. Il était également de notre devoir de réparer la cathédrale avant que sa détérioration ne devienne irréversible », fait valoir celui qui est toujours habité par un esprit de guerrier.

« Roger est non seulement l'instigateur de la campagne de financement, mais c'est lui qui a remonté le moral des troupes chaque fois qu'il y a eu des périodes de doute. Sa contribution est inestimable. Dans les circonstances, par chance, un homme de la trempe de Marc Bureau a pu prendre le relais », rapporte le coordonnateur de la campagne Amen Saint-Michel, Gaston Bachand.

« Le grand-frère attentionné et bienveillant que Roger a été pour les autres, il l'a été aussi pour moi ainsi que pour les autres membres de notre famille. J'ai énornément de peine à le voir décliner. Sherbrooke aurait besoin d'un gars comme lui encore longtemps », affirme son frère Gaétan.

Roger Fortier a choisi d'être modèle jusqu'au bout.

« Notre père a toujours été un homme très inspirant. C'est encore plus frappant à l'étape où nous en sommes. Normalement, ça devrait être nous qui le réconfortons, au lieu de cela, c'est lui qui nous apaise », résume le cadet des fils Fortier, Stéphane.

Roger Fortier a été honoré du titre de Mérite estrien de La Tribune en 1996 dans la catégorie du bénévolat. Son action soutenue et ses implications multiples lui auraient valu de son vivant une reconnaissance additionnelle, celle de Grand Estrien.

De mon propre chef, je la lui décerne.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer