Libération

Le nouveau tronçon de l'autoroute 410 assure un... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Le nouveau tronçon de l'autoroute 410 assure un gain en efficacité et en sécurité aux automobilistes. Il ouvre aussi une grande porte dans l'axe nord-sud vers la MRC de Coaticook.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Luc Larochelle</p>
Luc Larochelle
La Tribune

(SHERBROOKE) Chronique / L'autoroute 410 est enfin rendue à Lennoxville. J'ai peine à y croire.

On en doute même encore un peu en s'engageant dans les carrefours giratoires de la route 108 (où se trouvaient autrefois la ferme Fairview et le commerce L'Ami Denis) puisqu'une montagne de pierre se trouve toujours dans l'emprise et elle empêche de voir les corridors routiers maintenant accessibles derrière. Cet amoncellement servira de remblais lors de la prochaine séquence de travaux.

Enfin une ligne droite pour éviter d'aller s'embourber dans Lennoxville !

J'en ai encore mal au coeur des courbes du Verger Gosselin et du labyrinthe duquel il fallait autrefois sortir pour rejoindre le réseau autoroutier national par Sherbrooke en provenance du sud-est.

Ce furent les chemins sinueux de ma jeunesse. Les seuls moments où je les appréciais, c'était lorsque mon père décidait d'emprunter ce trajet pour le retour au Juvénat de Bromptonville au terme d'un congé. Je n'étais pas toujours pressé de retourner à ma vie de pensionnaire.

J'ai chronométré et le temps de parcours est facilement réduit de moitié, sinon davantage. À partir de Lennoxville, on atteint maintenant le campus de l'Université de Sherbrooke en moins de quatre minutes. Ajoutez-en deux, et vous voilà à la bretelle du Carrefour de l'Estrie. En 15 minutes, vous avez complété le mouvement circulaire autour de la ville et vous êtes rendu au CHUS.

Le prolongement de l'autoroute à partir de la sortie Dunant jusqu'à celle de Belvédère avait déjà amélioré la fluidité de la circulation dans ce secteur. Sauf qu'en plus de l'efficacité, cette fois, le gain est aussi en sécurité. Plus besoin d'effectuer un virage risqué à gauche aux heures de pointe sur la route 108 pour revenir vers le carrefour giratoire de la Ferme Beaulieu.

La progression des précédentes années avait amené l'autoroute jusqu'à des voies secondaires. Cette fois, il s'agit d'un raccordement à une route nationale avec des accès et des sorties fonctionnels.

Ce nouveau tronçon ouvre une grande porte vers la MRC de Coaticook et le jour où l'autoroute rejoindra comme prévu la ferme expérimentale, la MRC du Haut-Saint-François en profitera à son tour.

Avez-vous l'impression qu'un Coaticookois chauvin célèbre seul sa délivrance?

Vous ne tarderez pas, vous aussi, à réaliser la commodité de cette option. Car elle est aussi une ligne droite reliant maintenant nos deux campus universitaires qui, géographiquement parlant, étaient orphelins l'un de l'autre.

Vous avez des enfants sportifs qui jouent au soccer ou qui font le tour des arénas? Que vous habitiez dans le secteur Saint-Élie, de Rock Forest ou dans le quartier nord de l'ancien Sherbrooke, le complexe sportif de Bishop's vient de se rapprocher. L'aréna de Coaticook, aussi.

On a longtemps décrit le quartier universitaire comme l'ouest de Sherbrooke. Son extension se fera par le sud et ne soyez pas surpris si, d'ici quelques années, on change la boussole d'axe pour découper les unités administratives de la ville.

Il manque un dernier tronçon pour affirmer que tous les engagements du passé ont été respectés. La direction régionale du ministère des Transports a le mandat de poursuivre les démarches préalables aux travaux de construction, notamment l'acquisition de terrains.

Attendons-nous par contre à ce que les annonces politiques soient prudentes, car le dernier tronçon sera plus complexe et plus coûteux que les 9 millions et demi investis pour avancer cette année de trois kilomètres.

À elle seule, l'imposante structure qui sera nécessaire pour enjamber la rivière Massawippi, la rue du même nom de l'autre côté du cours d'eau, puis la rue Winder (donnant accès au Club de club de golf de Lennoxville) commandera probablement des investissements supérieurs à cela.

Restons tout de même optimistes, ça viendra. Le progrès ne roule pas sur une voie rapide, mais il avance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer