À grandes gorgées d'eaux usées

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Luc Larochelle</p>
Luc Larochelle
La Tribune

On entend depuis le début de la campagne fédérale que l'image environnementale du Canada est souillée par l'exploitation pétrolière des sables bitumineux. Les rivières de Sherbrooke, elles, qui les malmène?

La pluie a dilué une fois de plus nos consciences en provoquant d'autres débordements d'égouts dans les rivières Saint-François et Magog. Comme il est coûteux de remplacer les infrastructures désuètes par des canalisations séparant les égouts sanitaires des égouts pluviaux, il faudrait se faire à l'idée que ces rejets vont durer encore quelques dizaines d'années. «A-t-on raisonné de cette façon avec les viaducs ? Ceux qui devaient être remplacés l'ont été sans compter», compare un spécialiste en hydrographie urbaine.

À lire dans La Tribune de jeudi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer