Qui doit payer pour les conneries ?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Luc Larochelle</p>
Luc Larochelle
La Tribune

L'Association des policiers de Sherbrooke a dérapé et commis du harcèlement en s'en prenant « délibérément et malicieusement » à la directrice adjointe du service, Johanne Mercier, à la veille de son départ à la retraite, en printemps 2012.

Le blâme de la Commission des relations de travail réfère au comportement de leaders syndicaux mais il est aussi partagé avec la Ville qui écope seule des factures à payer.

À lire dans La Tribune de mardi

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer