La barrière du taux de change

La faiblesse du dollar canadien a refoulé bon nombre de vacanciers estriens... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Luc Larochelle</p>
Luc Larochelle
La Tribune

La faiblesse du dollar canadien a refoulé bon nombre de vacanciers estriens avant la frontière. Le nombre de voyageurs canadiens rentrant d'un séjour aux États-Unis a chuté de 21 pour cent depuis le début du congé dont profitent les travailleurs de la construction, a-t-on mesuré dans différents postes frontaliers de l'Estrie.

Les douaniers des deux postes de Stanstead (autoroute 55 et route 143) ainsi que de ceux d'Highwater et d'Abercorn ont accueilli, entre le 18 et le 25 juillet, 8881 voyageurs canadiens de moins qu'au cours de la période correspondante l'an dernier. Avec un huard valant presque 25 pour cent de moins que le dollar américain, il ne faut pas s'en surprendre.

Bien que généralisée, la baisse est un peu plus marquée dans les postes secondaires de la région. Elle dépasse les 30 pour cent aux guérites de la route 143 et d'Abercorn, près de Sutton.

Ce repli s'est accentué au cours des dernières semaines, car il était de 15 pour cent pour la période de 7 semaines ayant couru du 1er juin au 25 juillet. L'industrie de la construction tournant au ralenti, les portefeuilles sont moins garnis. L'austérité qui sévit chez les principaux employeurs du secteur public de l'Estrie se répercute sûrement elle aussi dans ces statistiques.

Ce n'est toutefois pas la première fois que cela se produit. La courbe des voyageurs canadiens aux États-Unis est pratiquement toujours alignée sur le taux de change.

«Au dernier trimestre de 2007, le dollar canadien a dépassé le seuil de parité, et le nombre de Canadiens à s'être rendus aux États-Unis a grimpé de 10,4 pour cent. À l'opposé, la dépréciation de notre devise durant la récession de 2008 et 2009 a coïncidé avec une baisse du nombre de voyageurs canadiens vers ce même pays. Une tendance à la hausse a été observée de 2010 à 2012, de pair avec l'appréciation du dollar canadien», relevait notamment Statistique Canada dans une analyse ayant porté sur une période de plus de 30 ans.

Nos voisins américains semblent une fois de plus imperméables à la fluctuation des monnaies. Même si voyager chez nous est plus avantageux pour eux, les Américains n'ont guère été plus nombreux à entrer au Québec par l'Estrie. Au cours des deux dernières semaines, on a recensé à peine 151 visiteurs américains de plus que l'an dernier, une variation d'à peine 2 pour cent.

Le comparatif sur la période étendue est cependant un peu plus probant. Entre le 1er juin et le 25 juillet, le nombre d'Américains ayant voyagé en Estrie s'est accru de 5508 personnes, une hausse tout de même appréciable de 11 pour cent.

Les données brutes compilées par l'Agence des services frontaliers du Canada ne fournissent pas d'information sur la destination des voyageurs. Elles montrent toutefois une hausse plus marquée de visiteurs américains aux postes frontaliers de la Montérégie.

Pour la période du 1er juin ou 25 juillet, la croissance a été de 36 pour cent à St-Armand et de 54 pour cent à Saint-Bernard-de-Lacolle, des postes frontaliers qui sont dans l'axe de deux autoroutes américaines et qui sont les principales portes d'entrée sur Montréal.

Ces chiffres suggèrent que la faiblesse du huard a profité bien plus à la métropole qu'à l'Estrie. Sommes-nous de moins en moins dans le trafic?

On le saura lorsque nos entreprises touristiques feront leur bilan de la saison. Nous apprendrons par la même occasion si une plus grande part de l'argent des vacanciers estriens est restée en Estrie.

D'ici là, la file d'attente s'annonce un peu moins longue pour le retour, en fin de semaine, de celles et ceux qui reprendront le boulot lundi.

Partager

À lire aussi

  • Saison estivale: le beau temps a favorisé le tourisme en juillet

    France

    Saison estivale: le beau temps a favorisé le tourisme en juillet

    Le beau temps et la canicule ont joué en faveur du tourisme en juillet, avec un boom des vacances de dernière minute et des courts séjours, la France... »

  • Le parc attire les touristes

    Actualités

    Le parc attire les touristes

    Le Parc des Mille lieux de la Colline est en voie de dépasser ses objectifs d'achalandage fixé au début de la saison. Le but d'en faire un produit... »

  • Rhode Island: le plus petit État

    États-Unis

    Rhode Island: le plus petit État

    Le Rhode Island fait un retour remarqué parmi les destinations les plus populaires des États-Unis, porté par des chefs et hôteliers audacieux qui... »

  • Le tourisme européen augmente

    Actualités

    Le tourisme européen augmente

    Le nombre de touristes européens a augmenté au cours des trois dernières années au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il s'agit de la clientèle ayant connu la... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer