Esprit de famille

Même si le présent hiver n'offre pas les... (Photo fournie)

Agrandir

Même si le présent hiver n'offre pas les conditions optimales pour la pêche blanche, les frères Jean et Jeannot Grenier ont réussi à attirer près de 150 participants ainsi que des dizaines de spectateurs lors de la 28e édition de leur tournoi de pêche qui a eu lieu sur le lac Magog au cours du dernier weekend.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Luc Larochelle</p>
Luc Larochelle
La Tribune

(SHERBROOKE) CHRONIQUE / Ça me ramène à ma jeunesse, au temps où je croisais les frères Grenier quand mon père et mes oncles sortaient les brimbales pour aller pêcher le brochet à Katevale.

Si mon assiduité sur les glaces du lac Magog a grandement chuté, celle des jumeaux Jean et Jeannot Grenier n'a jamais diminué. Au contraire, leur passion est devenue contagieuse.

Les conditions changeantes ayant rendu plusieurs activités extérieures incertaines depuis le début de l'hiver n'ont d'ailleurs pas brisé la tradition du tournoi de pêche des frères Grenier. Celui-ci a réuni tout près de 150 pêcheurs - à peine moins que l'an dernier - au cours du dernier weekend. Des dizaines de spectateurs ont également pris part la fête.

« Nous venons de vivre la 28e édition! Dire que nous avons lancé ça entre chums, juste pour créer un petit challenge entre nous. Ça me fait chaud au coeur de voir que les gens reviennent année après année pour l'ambiance, pour s'amuser », se réjouit Jeannot Grenier.

Ce dernier n'a pas eu de difficulté à me convaincre que la plupart des participants étaient repartis très heureux de leurs captures. Ce plan d'eau est l'un des plus prolifiques pour pêcher le brochet.

« La plus grosse prise du tournoi a poussé la balance jusqu'à 5 kg (11 lb). Il y avait plusieurs autres brochets de belles tailles. Ici, les pêcheurs sont rarement déçus ».

Le bonheur des frères Grenier est de faire revivre la tradition du village de pêche ayant déjà existé sur le lac Magog.

« Il y a 30 ans, les cabanes de pêcheurs formaient un véritable village durant l'hiver. C'était vivant. Nous avons connu une baisse de fréquentation et ça semble vouloir reprendre. Ma fille de 31 et mon garçon de 28 ans ont maintenant leur cabane. Ils viennent avec de leurs amis. Le cercle s'agrandit. Tous veulent que ça se passe dans la camaraderie et avec un esprit de famille ».

Les organisateurs avaient veillé à ce que la sécurité ne pose aucun problème.

« La glace avait une bonne capacité portante. Malgré cela il n'était pas question de garer tous les véhicules sur le lac comme ça se passe habituellement. Nous avions demandé et obtenu de la municipalité une permission spéciale pour stationner d'un côté, le long de la route ».

L'heure n'est pas aux remises en question. La 29e édition aura lieu, et elle mettra la table pour la trentième. Puis, il y en aura d'autres, plusieurs autres...

Chapeau, les gars!

Rendez-vous à Magog

Samedi prochain, le rendez-vous des pêcheurs et des jeunes familles est du côté de Magog, à l'invitation du Club de chasse et pêche de 4 loups qui tient sa journée de pêche blanche annuelle.

L'ensemencement de 4000 truites commencera à 10 h et les pêcheurs en herbe pourront dès lors jeter leurs lignes dans l'ouverture pratiquée dans la glace.

Les gens intéressés n'ont pas à s'inquiéter, la résistance de la glace a été testée en plusieurs endroits. L'accès au lac Memphrémagog en véhicule ne sera toutefois pas permis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer