Proposition incidente

CHRONIQUE / Je dois commencer ma chronique de cette semaine par des excuses, du... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(SHERBROOKE) CHRONIQUE / Je dois commencer ma chronique de cette semaine par des excuses, du moins pour ceux et celles qui la lisent sur une tablette.

La semaine dernière, je vous parlais de ma lassitude par rapport à l'utilisation des tirets doubles à la place des parenthèses, tout simplement parce que la plupart des gens ignorent la différence entre un trait d'union et un tiret, ce dernier étant plus long. Un tiret demi-cadratin équivaut à deux traits d'union, et un tiret cadratin, à trois, et il faut généralement aller les chercher dans la liste des caractères spéciaux...

Vous me voyez venir? Je vous le donne en mille : notre édition sur tablette n'accepte pas encore les tirets. Donc, tous les tirets de la chronique de la semaine dernière ont été remplacés par des traits d'union. Ah! c'était du joli! Un à zéro pour le papier!

En attendant que nos techniciens règlent (lentement) le problème, il y a Monsieur Yves Bergeron qui me demande si, dans mon exemple de la semaine dernière, il pouvait remplacer les tirets (ou les parenthèses) par des virgules.

Il m'a retéléphoné (c'était la quatrième fois!) pour s'excuser encore.

La plupart du temps, c'est effectivement la virgule que l'on utilise pour isoler une information accessoire du reste de la phrase. Voici des exemples tirés de L'art de ponctuer de Bernard Tanguay.

Je crains, dit-elle, qu'il ne se dégonfle (incise).

Max, un grand timide, a ri (groupe nominal complément du nom).

Max, qui est timide, a ri (proposition relative).

Mais dans mon exemple, nous avons affaire à une proposition incidente (et non indécente)... et L'art de ponctuer nous dit qu'on peut très bien la mettre entre virgules, même si elle se termine par un point d'exclamation ou d'interrogation comme ici.

Il m'a retéléphoné, c'était la quatrième fois!, pour s'excuser encore.

Bob est savant, mais, si je puis dire, il m'ennuie mortellement.

J'étais allé, t'en souviens-tu?,à La Tuque.

Il y a des cas toutefois où l'utilisation des parenthèses peut faire disparaître une

ambiguïté certaine.

Après avoir pris cent précautions, sur le conseil de son épouse, M. Coutu appuya l'échelle à deux doigts d'un gros fil électrique.

Après avoir pris cent précautions (sur le conseil de son épouse), M. Coutu appuya l'échelle à deux doigts d'un gros fil électrique.

Dans la deuxième phrase, il est clair que l'épouse de M. Coutu l'a conseillé sur les précautions à prendre... et n'a pas tenté de l'assassiner!

Perles de la semaine

Suite et fin des finalistes de la Coquille d'or 2015 de La Tribune.

Les laissez-passer sont en vente dès midi pour le Centre Vidoétron.

Le 1er avril dernier, Mme Beaudoin a eu une gosse surprise.

Le chef du Bloc québécois, Mario Beaulieu, a salué l'arrivée de Diane Bourgeoise au sein de son équipe.

Et là, le pari risque d'être risqué.

« Comme il n'y a pas d'électricité dans ce bâtiment, ça allume des lumières rouges chez nous. »

Questions ou commentaires?

steve.bergeron@latribune.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer