Coaticook discute avec Divertigo

Caroline Sage est directrice du Parc de la... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Caroline Sage est directrice du Parc de la gorge de Coaticook.

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Coaticook) La Ville de Coaticook s'est montrée intéressée par le plan de jeu aérien proposé par Divertigo. Des discussions ont même eu lieu entre le promoteur, Marco Patry, et des représentants de la Ville.

La directrice du Parc de la gorge de Coaticook, Caroline Sage, voit cette opportunité comme une corde de plus à l'arc de la ville. « S'ils veulent venir s'établir ici, qu'ils le fassent! Nous sommes absolument ouverts.

Une rencontre s'est tenue entre la Ville de Coaticook et M. Patry. « On l'a rencontré. C'est quelqu'un de fort sympathique. Je pense que ça pourrait être un très beau projet pour notre région », a commenté Mme Sage.

L'intérêt de la Ville semblait réciproque, selon Mme Sage. « Il avait l'air intéressé à être chez nous. Nous avons regardé des terrains potentiels. Je pense que la balle est dans son camp! », a-t-elle continué.

Les endroits potentiels où pourraient s'installer les plateformes de Divertigo ne sont pas encore connus. « Nous avons regardé les lieux qui pourraient accueillir le projet Divertigo avec la MRC de Coaticook. Par contre, je ne peux pas en parler pour l'instant », a-t-elle affirmé.

On sait déjà que le Parc de la gorge ne serait pas prêt pour une telle installation. « Je ne pense pas qu'on ait un assez gros terrain pour pouvoir installer ce type de plateformes. Par contre, dans la région, ça pourrait être fort intéressant. C'est un produit complémentaire avec les offres qu'on a déjà en place. En plus, c'est familial », a-t-elle décrit.

Divertigo est un projet de 700 000 $ qui comporte plusieurs modules de jeux aériens. Initialement, le projet était censé se concrétiser sur la plage des Cantons de Magog, mais les élus magogois ont finalement rejeté l'idée.

Marco Patry hésiterait maintenant à installer son projet d'hébertisme urbain à Sherbrooke, Orford, Coaticook ou Bromont.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer