Voyage dans le passé au Domaine Howard

La conseillère municipale et directrice générale du Rendez-vous... (photo Spectre média, Maxime Picard)

Agrandir

La conseillère municipale et directrice générale du Rendez-vous d'Howard, Chantal L'Espérance, est entourée de personnages du passé qui ont contribué au succès et à la croissance de la Ville de Sherbrooke. À l'avant-plan, à droite, le comédien Éric Gérard Langlois, qui incarne le sénateur Howard depuis 14 ans.

photo Spectre média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le Rendez-vous d'Howard propose encore cette année un voyage dans le temps, du 8 au 10 septembre, avec des tours de calèche ou de chaloupe, des ateliers de danse de l'époque victorienne, des heures du thé à l'anglaise, des animations amérindiennes et des visites guidées des pavillons du Domaine. La 16e édition de l'événement soulignera l'apport socioculturel de Charles Benjamin Howard au plan canadien et international et, en ce 150e anniversaire de la Confédération du Canada, la place de Sherbrooke dans l'Histoire sera racontée.

« C'est le seul moment de l'année où les Sherbrookois peuvent visiter la résidence de la famille Howard qui est passée aux mains de la Ville en 1961, une propriété d'une valeur de plus de 3,5 M$. Cette année, la petite-fille du sénateur Howard, Barb Howard Scaces, viendra de Toronto avec 11 membres de sa famille pour participer à l'événement », souligne le comédien Éric Gérard Langlois qui interprètera encore cette année le personnage de celui qui a donné son nom au Domaine Howard.

En cette année de célébration des 150 ans du Canada, le rôle clé du Sherbrookois Alexander Tilloch Galt, un des Pères de la Confédération canadienne, sera mis en lumière. Celui qui était parti de Londres pour s'installer sur la rue Moore a été le premier homme à porter le titre de député fédéral de Sherbrooke et il a contribué à l'implantation de la voie ferrée dans la région.

« Ça signifiait pour Sherbrooke, l'ouverture commerciale et la garantie que la Ville deviendrait une ville importante. Cet homme a beaucoup fait pour la région et nous lui devons une grande partie de la réussite de Sherbrooke », mentionne celui qui incarne Charles B. Howard notant au passage que l'arrivée du train a permis au roi George VI et la reine Élisabeth de découvrir Sherbrooke en 1939. Les membres de la royauté avaient alors rencontré Charles B. Howard et le premier ministre de l'époque Lyon Mackenzie King.

Gala-bénéfice

Les Estriens sont invités à participer au Gala du Sénateur qui lancera les festivités le 8 septembre. Au programme de la soirée-bénéfice : cornemuses, repas concoctés par le chef du restaurant Comme Chez Soi, spectacle pyrotechnique et soirée dansante sur de la musique des années 1930 à 1970 avec l'Orchestre des Fusiliers de Sherbrooke. Claude Métras assurera la présidence d'honneur de la soirée.

« J'ai connu M. Howard dans ma jeunesse. C'était l'époque où les anglophones habitaient dans le Nord et les francophones dans l'Est. (...) Nous avons tous une page d'histoire en nous », raconte M. Métras.

D'ailleurs, un appel est lancé à tous ceux qui auraient un souvenir de la famille Howard. Ces derniers pourront raconter devant la caméra leur anecdote et ces dernières serviront à faire un film qui devrait être disponible l'an prochain.

La conseillère municipale et directrice générale de l'événement, Chantal L'Espérance, invite la population à participer à une des 75 activités proposées et à venir à la rencontre des quelque 200 artistes et artisans.

Pour tous les détails sur la programmation : www.rendezvousdhoward.com




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer