Au golf pour aider les enfants malades

Le Tournoi de golf VMD au profit de... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Le Tournoi de golf VMD au profit de Leucan Estrie a été l'ocassion pour le Dr Yannick Poulin, président d'honneur de l'événement, et Nichole Salazar, une jeune fille de 14 ans qui a vaincu un cancer au cours de la dernière année, d'échanger quelques mots. Le soleil et la bonne humeur étaient aussi au rendez-vous.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La 22e édition du Tournoi de golf Valeurs mobilières Desjardins au profit de Leucan Estrie se tenait, mercredi, au Club de golf Venise. Le Dr Yannick Poulin, pneumologue intensiviste au CHUS, a accepté la présidence d'honneur de l'événement afin de contribuer au mieux-être des enfants malades, bien que de son côté, il traite uniquement des adultes.

« La raison pour laquelle je traite des adultes, c'est qu'il n'y a rien de pire que de voir des enfants malades et que pour ma part, je ne serais pas capable comme médecin de traiter des enfants malades. Alors ma façon de m'impliquer, c'est d'amasser des sous pour que les soins qu'on leur apporte soient meilleurs », résume le Dr Poulin.

Une des enfants que Leucan a aidés au cours de la dernière année est Nichole Salazar, 14 ans, à qui les médecins ont diagnostiqué un cancer des ovaires à l'été 2016.

« J'avais très mal au ventre et le mal a empiré alors qu'on était en vacances aux États-Unis. Quand on est revenu à Sherbrooke, ma mère a tout de suite pris rendez-vous, car j'avais aussi le ventre gonflé et c'est après plusieurs examens médicaux qu'on m'a appris que j'avais une tumeur à l'ovaire », raconte l'adolescente.

Le 13 août 2016, Nichole subissait une opération au cours de laquelle elle s'est fait enlever un ovaire et une trompe de Fallope. « Ensuite, j'ai fait trois mois de chimio. Tous les 21 jours, je devais passer 3 jours à l'hôpital. À la mi-novembre, j'ai fini mes traitements et je suis maintenant en rémission » se réjouit celle qui entamera son 3e secondaire à l'école Montcalm dans quelques jours.

« La masse qu'on a enlevée à Nichole pesait deux kilos et avait la taille d'un petit ballon de volleyball, explique la mère de l'adolescente, Johanna Salazar. La tumeur grossissait très rapidement. En 5 jours, elle avait grandi de 5 centimètres. Par chance, la tumeur était encapsulée alors Nichole n'a pas eu de métastases. »

Tout au long de ses traitements, Nichole et sa famille sont restées optimistes.

« Nichole a été bonne. Elle est restée positive et on a essayé de voir ça comme une aventure plutôt qu'une épreuve. On y est allé un jour à la fois et lorsqu'elle a perdu ses cheveux, par exemple, on s'est dit que c'était l'occasion d'avoir un nouveau look », mentionne la maman.

Pendant ses traitements, Nichole a fait l'école à la maison et lors de ses séjours à l'hôpital, elle a pu compter sur le réconfort offert par Leucan. « J'ai eu droit à des massages lorsque j'attendais ma chimio et j'ai fait de l'art thérapie. Ils m'ont aussi offert une doudou que j'ai gardée avec moi tout au long des traitements », explique Nichole.

Les Vins de Sophie, organisme présidé par le Dr Poulin qui verse entre 20 000 $ et 25 000 $ par an à Leucan Estrie, a également offert un voyage à Walt Disney à Nichole et sa famille en juin dernier.

Pour le bien des enfants malades, les joueurs de golf qui ont participé au tournoi au profit de Leucan, mercredi, étaient encouragés à acheter la victoire. Pour chaque billet de 100 $, les golfeurs pouvaient soustraire un coup à leur fiche de pointage. Comme quoi tous les moyens sont bons pour aider la cause.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer