L'école C aura ses 21 classes

La députée de Richmond Karine Vallières a annoncé... (rene marquis)

Agrandir

La députée de Richmond Karine Vallières a annoncé une aide financière de l'ordre de 14,6 M$ pour la construction de l'école C, qui comptera finalement 21 classes. Le président de la CSRS, Gilles Normand, s'est réjoui de l'annonce. - Photo Spectre Média, René Marquis

rene marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) L'école C sera finalement construite avec 21 classes. La députée de Richmond Karine Vallières a annoncé une aide financière de 14,6 M$ pour la construction de cet établissement qui ouvrira ses portes à la rentrée 2018, à l'angle des rues Matisse et du boulevard René-Lévesque.

La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) avait obtenu le feu vert pour ériger un édifice de 14 classes et souhaitait obtenir l'accord de Québec pour grimper à 21 classes, comme le scénario initial souhaité. La députée libérale avait fait valoir récemment que l'organisation n'aurait pas le budget à ce moment-ci pour construire 21 classes, mais les choses ont évolué depuis.

La nouvelle école comptera finalement 21 classes, 2 gymnases et deux locaux de service de garde. L'aide financière inclut 12,9 M$ pour la construction et une bonification possible de 1,66 M$.

L'école C sera construite sur le même modèle que les écoles des Aventuriers et du Boisé-Fabi, les deux dernières constructions réalisées à la CSRS.

« Se faire annoncer un agrandissement pour une école qui n'est pas encore construite, c'est quelque chose de particulier », a souligné le président de la CSRS, Gilles Normand, en se réjouissant de la nouvelle.

L'annonce évitera du même coup à l'organisation de devoir faire un agrandissement dans un échéancier rapproché. « Ça va soulager les écoles avoisinantes qui étaient déjà en surpopulation. C'est une réalité que l'on a depuis deux ans, on doit déplacer des élèves. On le fait encore pour la prochaine rentrée. Mais l'an prochain, tout va rentrer dans l'ordre avec la nouvelle construction. »

Le président a rappelé que l'arrondissement de Rock Forest-St-Élie-Deauville vit une véritable « explosion », en citant le développement domiciliaire.

La pression se fait beaucoup sentir dans les écoles de la Maisonnée, sise boulevard Mi-Vallon, et des Aventuriers, dans le secteur de Saint-Élie.

À la Maisonnée, l'organisation prévoit 40 transferts administratifs, c'est-à-dire des enfants qui doivent être déplacés d'école. De ce nombre, 14 sont des élèves dont les parents se sont prévalus d'une mesure transitoire mise en place en 2015-2016. Cette mesure offre la possibilité de poursuivre à l'école du Boisé-Fabi avec transport, et ce, jusqu'à ce que l'école « C » ouvre ses portes.

Du côté des Aventuriers, on recense 41 transferts administratifs, dont 29 élèves bénéficient d'une mesure transitoire semblable qui leur permet de poursuivre à l'école Alfred-Desrochers ou Boisé-Fabi avec transport jusqu'à l'ouverture de la nouvelle école.

L'enveloppe annoncée comprend une bonification financière pouvant aller jusqu'à 15 % du coût des travaux et des frais afférents, qui fait suite à une annonce en juin dernier. « C'est un montant qui a été annoncé récemment par le ministre de l'Éducation (Sébastien Proulx) et qui va permettre aux écoles de faire des toits verts, d'avoir de la géothermie et d'ajouter davantage de fenestrations. Cela permet d'aller un peu plus loin dans l'architecture pour que ce soit des lieux extraordinaires », a expliqué Mme Vallières.

Les appels d'offres pour l'école C avaient été suspendus, un addenda sera ajouté pour l'école de 21 classes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer