2000$ d'amende pour avoir abandonné son chat

La malheureuse chatte âgée d'un an a été... (Photo fournie)

Agrandir

La malheureuse chatte âgée d'un an a été laissée seule à sort pendant 10 jours sans eau ni nourriture. La SPA a été obligé de procéder à son euthanasie.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Chloé Cotnoir</p>
Chloé Cotnoir
La Tribune

(Sherbrooke) Une femme de Valcourt vient d'écoper d'une amende de 2000 $ pour avoir abandonné son chat 10 jours dans le logement qu'elle occupait jusqu'au 1er octobre 2015.

La Société protectrice des animaux (SPA) de l'Estrie, qui a porté secours à la malheureuse chatte âgée d'un an et laissée seule à sort pendant 10 jours sans eau ni nourriture, a enquêté sur cette affaire puis déposé des accusations contre Carole Leblanc, et ce, en vertu de la Loi sur la protection sanitaire des animaux, aujourd'hui connue sous le nom de La loi sur le bien-être et la sécurité de l'animal.

La Valcourtoise a été reconnue coupable le 3 août.

L'organisme de protection des animaux se dit satisfait du verdict, mais aurait souhaité une amende plus élevée. « Bien que justice ait été rendue, nous avons malheureusement été obligés de procéder à l'euthanasie de Maya, en raison de graves problèmes de santé provoqués par la négligence dont elle a été victime, a déclaré la responsable des communications et porte-parole de la SPA de l'Estrie, Cathy Bergeron. Alors que la loi prévoit une amende minimale de 2500 $ pour des gestes de négligence ou d'abandon, madame s'en tire à très bon compte avec cette amende de 2000 $. En tant que société soi-disant civilisée, négliger et abandonner un animal constituent des gestes répréhensibles et aucun animal ne devrait subir de tels traitements. Sans défense et sans voix, il nous appartient donc de les tirer d'une impasse en dénonçant les actes de négligence ou de maltraitance auprès de notre organisme. »

La SPA de l'Estrie est effectivement l'organisme mandataire dans la région pour voir à l'application des lois canadienne et provinciale ainsi que de la réglementation municipale en matière de protection et bien-être animal. Quiconque croit qu'un ou des animaux sont victimes de négligence ou de maltraitance peut déposer une plainte en composant le 819 821-4727, option 5. Ces signalements, qui demeurent confidentiels, permettent à la SPA de l'Estrie de porter secours aux animaux dans le besoin.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer