Bouffe ton Centro : la nourriture surpasse la pluie

Malgré la pluie, Bouffe ton Centro a accueilli... (Photo Spectre média, Maxime Picard)

Agrandir

Malgré la pluie, Bouffe ton Centro a accueilli beaucoup d'épicuriens samedi, surtout en début d'après-midi et en soirée.

Photo Spectre média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Malgré la grisaille de samedi après-midi, les Sherbrookois ont répondu présents à Bouffe ton Centro. Avec un parapluie ou un imperméable, ils ont attendu l'accalmie tout en se remplissant l'estomac.

Jusqu'à ce que la pluie débute à 13 h, la Wellington Nord débordait d'amateurs de bonne bouffe.

« Ç'a bien commencé, il y a même certains commerçants qui m'ont dit que ç'a mieux commencé que l'année dernière. Je pense que les gens avaient vu les prévisions et ont décidé de venir au début de l'événement », estime Alexandre Hurtubise, président de l'Association des gens d'affaires du centre-ville.

Une bonne poignée de courageux ont toutefois bravé la pluie pour continuer à parcourir les kiosques de nourriture. « Il a plu pas mal, mais on était surpris et heureux de voir des files de gens avec des parapluies. Les commerçants ont tous gardé le sourire », ajoute M. Hurtubise.

Puis le ciel s'est dégagé juste à temps pour l'heure du souper alors que la Wellington Nord se remplissait à nouveau par tous ceux qui se sont laissé tenter par les odeurs alléchantes des nombreux exposants. L'animation a également pris vie notamment avec le chanteur Randy Mac et la présentation du tout nouveau spectacle de la compagnie Labokracboom, Chute libre. Danse contemporaine, arts du cirque et parkour ont été brillamment combinés lors de cette prestation.

Les visiteurs ont aussi pu admirer des artistes de tissu aérien provenant de l'École de cirque de Sherbrooke qui ouvrira ses portes sur la Wellington Nord dès septembre.

« C'est un événement d'une journée le festival de rue et on fait avec la température. Puis je pense qu'aujourd'hui on a très bien fait avec ce qu'on avait », estime Alexandre Hurtubise, aussi enchanté de la soirée de vendredi où la nourriture et l'ambiance étaient au rendez-vous.

Des commerçants préparés

Les restaurateurs avaient aussi vu les prévisions météorologiques, ils s'étaient préparés en conséquence.

« On s'était assurés de pouvoir récupérer les aliments non vendus », souligne Stéphane Fournier du restaurant Le Bouchon.

Même son de cloche pour Méchant Steak et Masala Café. « Comme nos restaurants sont à côté, on a prévu des choses qu'on pouvait rattraper là-bas », confie Charles Gagnon de Méchant Steak et du Masala Café, accompagné de Stéphanie Maillard.

Leur plat signature pour l'occasion était d'ailleurs la poutine Méchante Masala qui jumelait les spécialités des deux restaurants : une poutine à la sauce au beurre.

Pour Maureen O'Sullivan et Roger Bastarache, Bouffe ton Centro est une tradition. « On essaye toujours de goûter à de nouvelles choses. Cette année, on a découvert le Persépolis et on va certainement retourner manger à ce restaurant », lance Mme O'Sullivan.

« Comme on voyage, on aime beaucoup la nourriture du monde. Et puis pas besoin d'aller à Montréal pour bien manger, on a tout ce qu'il faut à Sherbrooke ! », renchérit M. Bastarache.

L'équipe verte de Bouffe ton Centro s'est assuré... (Photo spectre média, Maxime Picard) - image 3.0

Agrandir

L'équipe verte de Bouffe ton Centro s'est assuré de bien indiquer aux visiteurs l'endroits où jeter leurs déchets, tout comme le fait ici Vincent Paradis.

Photo spectre média, Maxime Picard

Les équipes vertes encore une fois présentes

Une équipe verte était déployée sur la Wellington Nord afin de s'assurer du bon tri des déchets. Pour ce faire, les personnes responsables vérifiaient le contenu des bacs multimatières en plus de guider les gens au besoin.

Selon Félix, un membre de l'escouade, on voit une belle volonté chez les gens même si tout n'est pas parfait.

Il a ainsi l'impression que certaines personnes priorisent rapidement les déchets avant de se questionner à savoir si l'élément qu'ils désirent jeter est recyclable ou compostable.

« Certains ne savent pas aussi que certains verres et contenants offerts sur le site sont biodégrabables », explique-t-il alors qu'il s'affaire à transférer les déchets dans la bonne section du conteneur.

Il vérifie aussi les inscriptions sur les contenants de plastiques lui indiquant lesquels sont biodégrables ou recyclables, des codes que tous ne connaissent pas.

Voyant le jeune homme vêtu d'un dossard vert et fouillant les poubelles avec des gants, les gens en profitent pour lui demander quel bac était le bon choix pour leur déchet. Il se fait alors un plaisir de leur indiquer et de leur expliquer la raison afin que les visiteurs se rappellent ses conseils.

Les équipes vertes présentes dans ce genre d'événement deviennent ainsi d'excellents vecteurs en matière de sensibilisation à une bonne gestion des matières résiduelles.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer