La faim ne prend pas de vacances

Geneviève Côté, directrice générale chez Moisson Estrie, invite... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Geneviève Côté, directrice générale chez Moisson Estrie, invite la population a donné lors de la campagne « La faim des vacances ».

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Moisson Estrie connaît une hausse d'achalandage en saison estivale. Alors que la plupart des organismes d'aide alimentaire ferment leurs portes pendant cette période et que les programmes scolaires cessent, les besoins demeurent. La campagne « La faim des vacances » a ainsi pour but de sensibiliser la population à cette situation.

Chez Moisson Estrie, les demandes affluent à l'année et la période estivale ne fait pas exception. C'est d'ailleurs un moment où on peut constater une hausse des demandes.

« D'une part, il y a plusieurs organisations d'aide alimentaire qui pendant la période des vacances ferment leurs portes, parfois par un manque d'effectif pour le remplacement. Donc ça nous amène une augmentation de demandes parce qu'on ne ferme jamais », indique Geneviève Côté, directrice générale chez Moisson Estrie.

Mme Côté fait aussi remarquer que plusieurs enfants et familles n'ont plus accès aux programmes d'aide offerts par les écoles. À cela s'ajoute le moment des achats des fournitures scolaires qui peut représenter une dépense considérable pour certains, se voyant obliger de couper dans l'épicerie par exemple.

C'est pourquoi les gens sont invités à donner pour « La faim des vacances » jusqu'au 20 août. Il est possible de remettre des denrées directement chez Moisson Estrie ou d'envoyer un SMS contenant le mot « VACANCES » au 20222 pour donner automatiquement 10 $. Les donateurs peuvent aussi être généreux en visitant le www.faimdesvacances.com.

« Le but de la campagne c'est vraiment de sensibiliser les gens au fait que ce sont des besoins à l'année. Et aussi pour venir en aide à des gens qui se retrouvent dans une période plus nuageuse », soutient la directrice générale.

La campagne se déroule en collaboration avec Moisson Montréal et Moisson Rive-Sud. « La faim des vacances » en est à sa deuxième édition, mais c'est la première fois que Moisson Estrie y participe. Si l'activité sera certainement récurrente, l'organisme ne veut pas se donner d'objectif monétaire. Pour l'instant, la priorité est de sensibiliser.

Concours régional

Moisson Estrie fera tirer deux cartes-cadeaux d'une valeur de 50 $ chacune, applicable pour des entrées au parcours nocturne illuminé Foresta Lumina, ou tout autre produit du Parc de la gorge de Coaticook.

Pour participer, il suffit d'aimer la page Facebook de Moisson Estrie et de partager la publication relative au concours ou de se rendre chez Moisson Estrie (1255 Daniel, porte 7) du lundi au vendredi entre 8 h et 15 h (fermé sur l'heure de dîner) et de faire un don en argent ou en denrées.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer