Ma première Fête du lac

Billet / Après trois ans en Estrie, c'était la première fois que je me rendais... (Spectre Média, André Vuillemin)

Agrandir

Spectre Média, André Vuillemin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Billet / Après trois ans en Estrie, c'était la première fois que je me rendais à la Fête du lac des Nations. Je comprends maintenant pourquoi c'est une tradition pour les Sherbrookois. L'ambiance, les spectacles, la camaraderie et les attractions en font un incontournable.

Peut-être que c'est la bonne musique ou l'engouement du début des vacances, mais tout le monde que l'on croise à la Fête du lac est souriant. C'est presque impossible de ne pas croiser quelqu'un que l'on connait et de s'arrêter deux minutes pour prendre des nouvelles.

En famille, entre amis, les festivaliers déambulent à travers le parc Jacques-Cartier tout légers.

Et tout le monde y trouve son compte. Les enfants se donnent à coeur joie dans les manèges et les jeux gonflables tandis que les amateurs de musique sont servis par les spectacles diversifiés.

On reconnait les habitués, qui chaque jour place leurs chaises au même endroit. Puis il y a les futurs fervents, ces jeunes enfants sur les épaules de leurs parents qui se trémoussent au son d'à peu près n'importe qui.

Mais ce qui est aussi merveilleux, c'est de voir une foule aussi hétérogène se rassembler autour d'un même artiste et savourer un moment de folie ensemble. On peut

ainsi apercevoir des jeunes adolescentes danser sur du Steve Hill et des jeunes hommes ne pas être gênés de fredonner avec Marc Dupré.

Et les feux d'artifices. C'est l'occasion de constater qu'il est possible d'assister à une véritable création artistique jumelant pyrotechnie et musique. Pas besoin de porter attention très longtemps pour se rendre compte de la recherche que les concepteurs ont mis dans leur production.

Bref, vous m'avez convertie.

Richard Caron est bénévole à la Fête du... (Spectre média, René Marquis) - image 2.0

Agrandir

Richard Caron est bénévole à la Fête du lac des Nations depuis de nombreuses années.

Spectre média, René Marquis

Les bénévoles, l'âme de la Fête

Richard Caron a été bénévole pour la première fois à la Fête du lac il y a environ 17 ans en tant que caissier. Aujourd'hui, il est le responsable de la billetterie et considéré comme une ressource inestimable par les organisateurs de l'événement.

À sa première année, ce bénévole d'exception ne se doutait pas que la Fête prendrait autant

d'importance dans sa vie.

« C'est un événement qui apporte beaucoup à Sherbrooke. Ça a de belles retombées, ça donne la chance aux personnes de la région de voir des vedettes. C'est un événement grandiose. Je trouvais ça important de m'impliquer pour aider à ce que ça se développe davantage », explique-t-il.

Depuis quelques années, il est responsable de la billetterie, soit près de 200 bénévoles. Selon lui, c'est le meilleur poste. « On voit les gens entrer sur le terrain et on voit qu'ils sont contents, souriants. C'est ça notre salaire. »

Notons qu'il a aussi siégé au conseil d'administration du festival.

Et avec toutes ces années d'expérience, qu'est-ce qui a le plus évolué à la Fête du lac? « La qualité de nos artistes. CCR, par exemple, dans le temps où j'étais caissier, on ne les aurait jamais fait venir ici!

On a pu se gâter et gâter notre région. »

Penser à la relève

Il faut dire que pour M. Caron, le bénévolat prend une part importante de sa vie. Il est impliqué dans une multitude d'organismes et d'événements parmi lesquels JEVI, le Relais pour la vie, Estrie Aide et le Carnaval de Sherbrooke.

C'est donc avec beaucoup d'émotions qu'il a décidé que ce serait sa dernière année à la Fête du lac. Il veut ainsi consacrer plus de temps à sa famille et à sa conjointe, qu'il a d'ailleurs rencontrée dans cet événement.

« Je laisse ça entre de bonnes mains. Et j'ai déjà dit que j'achetais mon passeport l'année prochaine! » laisse-t-il tomber.

le kiosque de la tribune a la fete... (Spectre média, René Marquis) - image 3.0

Agrandir

le kiosque de la tribune a la fete du lac des nationsphoto rene marquis

Spectre média, René Marquis

L'application mobile de La Tribune en démonstration

Outre la couverture quotidienne des grands moments de la Fête du lac, l'équipe de La Tribune accueille les festivaliers à son kiosque, chaque jour à l'entrée du site entre 16 h et 19 h, pour faire découvrir notre application mobile complètement gratuite en utilisant une borne d'accès directement sur le site. On aperçoit ici Michel Fournier et Maryline Perron, deux membres de l'équipe de conseillers publicitaires, qui étaient présents jeudi au kiosque du journal. Ceux qui essaient et téléchargent l'application au kiosque peuvent gagner des prix!




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer