41 km de sentiers navigables sur la rivière Coaticook

Des aménagements ont d'ailleurs été conçus pour faciliter... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Des aménagements ont d'ailleurs été conçus pour faciliter l'accès à la rivière Coaticook.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Crédit photo : Spectre média : Jessica GarneauJournaliste : Photos Seules Cut Tommy Brochu correspondant Coaticook
Tommy Brochu
La Tribune

Un circuit s'adressant autant aux adeptes qu'aux débutants kayakistes et canoteurs offre jusqu'à 41 km de parcours navigable sur la rivière Coaticook.

Les amateurs de canot et de kayak pourront maintenant pratiquer leur activité préférée sur la rivière Coaticook. L'Aquaticook, un circuit qui peut s'étendre sur 41 km, a été présenté mercredi.

Trois tronçons, situés dans les villes de Coaticook, de Waterville et dans la municipalité de Compton, pourront être empruntés par les kayakistes et canoteurs. Le premier circuit s'appelle La Sympathique et offre un trajet de 4,5 kilomètres. Le deuxième, intitulé La Virée, est sur une distance de 22 kilomètres, entre Coaticook et Compton. Le dernier tronçon se nomme Le Rappel et s'étend sur une distance de 10 kilomètres.

L'agente en développement rural dans la MRC de Coaticook, Sara Favreau-Perreault, est heureuse de ce nouvel attrait touristique. «Je ne sais pas si ça va vraiment attirer les gens de l'extérieur, mais c'est comme une offre supplémentaire. Ça va peut-être permettre aux gens de rester au camping une nuit de plus pour pouvoir aller sur la rivière!», affirme-t-elle.

Le cours d'eau est déjà bien connu par les gens de la région, qui pagayaient auparavant sur la rivière Coaticook de façon moins formelle. «Il y avait déjà des gens d'ici qui allaient sur la rivière, mais ils passaient par des endroits secrets. Maintenant, c'est rendu accessible de façon légale», ajoute Mme Favreau-Perreault.

Le préfet de la MRC de Coaticook, Jacques Madore, est fier du lancement de ce circuit.  «Félicitations aux municipalités d'avoir investi temps et argent dans cette activité, qui permet aux gens de découvrir la région d'une nouvelle façon, soit sur l'eau. J'espère que les citoyens vont en profiter et qu'ils vont voir la beauté de cette rivière-là. Ça fera une belle activité familiale», commente-t-il.

 Pas de location

Si une grosse étape est franchie en rendant la rivière accessible au public, les visiteurs devront avoir leur propre embarcation pour pouvoir profiter des circuits, car aucun point de location n'est disponible pour les canots et les kayaks.

«On espère que les entreprises vont voir des opportunités pour offrir ce service-là. Je ne pense pas que les MRC vont vouloir se lancer dans le développement d'un service de location», soutient Mme Favreau-Perreault.

En plus de l'investissement de chacune municipalités, une contribution de 20 000 $ a été faite par le Fonds de développement de la MRC de Coaticook.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer