• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > North Hatley veut échapper à la réglementation sur les zones inondables 

North Hatley veut échapper à la réglementation sur les zones inondables

La municipalité de North Hatley veut convaincre le... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

La municipalité de North Hatley veut convaincre le gouvernement du Québec de retirer son nom de la liste des municipalités visées par un projet de décret portant sur la réglementation applicable en zone inondable.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) La municipalité de North Hatley s'efforcera de convaincre le gouvernement du Québec que son nom devrait être retiré de la liste des municipalités visées par un projet de décret portant sur la réglementation applicable en zone inondable.

Lors de leur assemblée de lundi soir, les membres du conseil municipal de North Hatley ont adopté une résolution par laquelle ils mandatent le maire Michael Page et le directeur général de la municipalité, Daniel Décary, d'intervenir pour obtenir le retrait du nom de leur village de la fameuse liste, longue de plus de trois pages.

Selon toute vraisemblance, MM. Page et Décary seront présents lors de la consultation publique qui se déroulera à Sherbrooke en lien avec le projet de décret proposé par le gouvernement. La rencontre aura lieu à 19 h, lundi, à l'hôtel Le Président.

«On est en mesure de faire valoir qu'on a un plan ultra-serré pour gérer les interventions dans la zone inondable au centre de la municipalité, indique le directeur général de North Hatley. On pense qu'on est déjà en zone d'intervention spéciale. On voit difficilement ce qu'on pourrait faire de plus pour atténuer les risques.»

Daniel Décary fait d'ailleurs valoir que North Hatley a tenu compte des changements climatiques et de leurs impacts pour s'assurer de minimiser les risques le plus possible. «Ces changements en cours ne sont pas une fantaisie de l'esprit. On a notamment prévu une majoration des précipitations de 20 pour cent pour s'assurer de ne pas être trop permissifs», lance-t-il.

Pour que les éventuels dommages matériels soient réduits au minimum, les portes et fenêtres des édifices qui seraient construits dans la zone inondable, au coeur du village, devraient tous se trouver à une hauteur minimale. Aucun logement ne pourrait être aménagé au sous-sol des futures constructions.

Si le conseil municipal espère que Québec acceptera sa demande relative au projet de décret, les élus savent que rien n'est encore gagné puisque le dernier mot appartiendra au gouvernement.

Cela explique sans doute pourquoi une série d'avis de motion a été reportée à une assemblée du conseil ultérieure. En outre, ces avis concernent le programme particulier d'urbanisme (PPU) que la municipalité entend adopter pour encadrer le développement dans son coeur villageois.

«Surprises possibles»

Opposé à la vision du conseil municipal dans ce dossier, le citoyen Michael Grayson continue de critiquer l'administration Page. Il ne comprend pas pourquoi la municipalité veut autoriser la construction de plus de 200 unités d'habitation en zone inondable alors que d'autres terrains «plus intéressants» sont disponibles ailleurs sur son territoire.

«Je suis incapable de saisir sur quelles bases on pourrait autoriser la construction d'autant d'unités en zone inondable compte tenu qu'il y a des terrains plus loin qui seraient bien mieux adaptés pour ça», affirme M. Grayson.

D'après ce citoyen membre d'Action North Hatley, le village s'exposera à de «mauvaises surprises», s'il permet la construction de plusieurs dizaines d'habitations en zone inondable. «Les mesures annoncées pour limiter d'éventuels dommages ne sont pas parfaites. Des problèmes restent probables en cas d'inondation», estime-t-il.

Rappelons en terminant que le projet de décret du gouvernement provincial, qui interdirait les constructions résidentielles durant 18 mois en de nombreux lieux, fait suite aux inondations majeures qui se sont produites à travers le Québec le printemps dernier.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer