Un conte et des histoires pour les sites historiques

Marie Lupien-Durocher, conteuse, Frédérique Lévesque, animatrice à la... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Marie Lupien-Durocher, conteuse, Frédérique Lévesque, animatrice à la Société d'histoire de Sherbrooke, et Sarah Lacasse, animatrice à la Société d'histoire de Sherbrooke, seront responsables de l'animation estivale des sites historiques de Sherbrooke.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Crédit photo : Spectre média : Jessica GarneauJournaliste : Cut Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune

(Sherbrooke) Des animations historiques et culturelles auront lieu sur différents sites historiques de la ville de Sherbrooke au cours de l'été. Au menu : les balades contées du domaine Howard et des histoires à ciel ouvert au parc du bois Beckett, à la gorge de la rivière Magog et au parc Jacques-Cartier.

L'initiative, lancée par Destination Sherbrooke, sera offerte gratuitement durant toute la saison estivale.

« On travaille à animer certains sites et espaces verts, c'est un mandat qui nous a été confié par la Ville de Sherbrooke, souligne la coordonnatrice aux communications et aux relations publiques chez Destination Sherbrooke, Amélie Boissoneau.

La principale nouveauté cette année se présente sous la forme d'un conte qui sera présenté tous les vendredis soir dès 20 h au parc du domaine Howard. Le récit des roses argentées racontera l'histoire d'Élisabeth, une jeune orpheline qui tombe follement amoureuse de M. Howard, et qui vivra par le fait même plusieurs aventures.

« C'est un récit merveilleux. Il y a une trame fantastique également, on va en apprendre un peu aussi sur les fameux fantômes du domaine Howard, promet Marie Lupien-Durocher, conteuse et directrice générale de la Maison des arts et de la parole. On va découvrir qui ils sont. Les gens vont rire, mais quelquefois être touchés. On passe toute la gamme d'émotions à travers l'histoire. »

« On va s'adapter à notre public, mais c'est un conte qui va plaire aux adultes », ajoute-t-elle.

Les visites du bois Beckett, de la gorge de la rivière Magog et du parc Jacques-Cartier promettent également aux visiteurs d'en apprendre un peu plus sur la ville. Ces visites seront données par la Société d'histoire de Sherbrooke du mercredi au dimanche jusqu'au 18 août. Les visiteurs pourront d'ailleurs voir l'intérieur la centrale Frontenac, la plus vieille installation hydroélectrique encore en activité au Québec.

« Je vous confirme que vous allez apprendre des choses, termine Amélie Boissoneau, qui mentionne qu'il en coûte moins de 50 000 $ pour offrir ces animations. On marche souvent autour du lac et on pense bien le connaître, mais il y a toute une histoire qui se cache par rapport à la balustrade et même par rapport à sa végétation. Les gens vont apprendre toute l'histoire de l'hydroélectricité à Sherbrooke également. »

Les visites des trois lieux historiques auront lieu jusqu'au 18 août tandis que le conte sera présenté jusqu'au 25 août.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer