Le Pavillon Enfant-Soleil tourné vers l'humain

Voici l'apparence du nouveau Pavillon Enfant Soleil, un... (Maquette fournie par le CIUSSS de l'Estrie-CHUS)

Agrandir

Voici l'apparence du nouveau Pavillon Enfant Soleil, un bâtiment qui comptera cinq étages. La partie foncée, à gauche sur le plan, représente l'urgence actuelle de l'Hôpital Fleurimont. La partie blanche, à droite, représente la maquette du futur bâtiment.

Maquette fournie par le CIUSSS de l'Estrie-CHUS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Disparition des chambres quadruples au profit de chambres individuelles. Toitures vertes pour agrémenter la vue extérieure peu importe où sera située la chambre des patients. Accent sur la lumière naturelle notamment par l'ouverture des extrémités des corridors et des fenêtres en abondance.

Le nouveau pavillon de l'Hôpital Fleurimont sera situé... (Maquette fournie par le CIUSSS de l'Estrie-CHUS) - image 1.0

Agrandir

Le nouveau pavillon de l'Hôpital Fleurimont sera situé au bout de l'urgence actuelle, dans un espace qui est maintenant utilisé comme stationnement.

Maquette fournie par le CIUSSS de l'Estrie-CHUS

Voici quelques améliorations qu'offriront le nouveau Centre mère-enfant et l'urgence de l'Hôpital Fleurimont. L'architecte Stéphane Langevin a présenté ces nouvelles informations, mercredi, lors d'une table ronde à l'intention des médias visant à suivre l'évolution de ce projet de près de 200 M$.

Les travaux de construction devraient s'étendre d'octobre 2018 à décembre 2020. L'ouverture aux usagers est prévue pour le début 2021. Ce n'est qu'à l'été 2018 que le « look » final du bâtiment (matériaux, etc.) sera connu au moment où les firmes déposeront leurs propositions.

« Ce qui est ressorti de toutes les consultations qu'on a pu faire avec les équipes cliniques est l'importance de l'aspect humain. Ce concept peut être galvaudé parfois, mais dans ce cas, c'est vraiment marquant, car c'était unanime comme objectif », note le responsable de la conception architecturale en spécifiant que l'ensemble des usagers a été consulté, que ce soient les médecins, les infirmières, les préposés à l'entretien, pour ne nommer qu'eux. « Le niveau d'implication m'a impressionné. C'est un projet qui tient à coeur à tout le monde », a ajouté M. Langevin, architecte chez St-Gelais-Montigny et associés.

Le projet prévoit la construction d'un nouveau bâtiment et les soins qui étaient normalement offerts dans un espace d'une superficie de 6000 mètres carrés seront maintenant offerts dans des installations de 26 400 mètres carrés.

« On n'augmente pas l'offre de service. On augmente la qualité de service », explique Gilles Fortin de la Société québécoise des infrastructures en ajoutant par ailleurs que le nombre de lits ne sera pas plus élevé, mais que les chambres individuelles, comparativement aux chambres quadruples, permettront d'améliorer le séjour des patients et de leurs familles.

L'urgence et le département de pédopsychiatrie occuperont le niveau 2 alors que la pédiatrie et la maternité se trouveront respectivement au troisième et quatrième niveau. Le bloc de chirurgie obstétrical et la salle de réveil et la néonatologie seront pour leur part au cinquième et dernier niveau du futur centre qui portera le nom de Pavillon Enfant Soleil.

« Tout a été pensé. Par exemple, nous avons mis la pédopsychiatrie est située au niveau pour donner accès à la cour à vocation thérapeutique pour les usagers. Aussi le département de néonatologie a besoin de calme et été mis en haut, car c'est là qu'il y a moins de bruit », résume M. Langevin.

D'ailleurs l'espace réservé à la néonatologie passera de 600 à 2000 mètres carrés et l'espace réservé à l'urgence sera plus que doublé.

Près de 50 000 personnes se présentent à l'urgence de l'Hôpital Fleurimont chaque année, dont environ 10 000 par ambulance. L'ajout de civières, de salles d'examen et d'espace pour les ambulances est rendu nécessaire, note la direction de l'établissement hospitalier.

Environ 150 places de stationnement intérieur s'ajouteront aux 275 places extérieures aménagées à proximité du nouveau pavillon. « En tout et partout, nous conserverons les 471 places de stationnement, et ce, tout au long du chantier », assure M. Langevin en notant qu'il y aura construction de places de stationnement temporaires durant les travaux.

Un mur solaire, un débarcadère logistique et des corridors maximisant l'efficacité de la circulation publique, clinique et critique seront aussi mis sur pied.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer