• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Hugo Bernier «n'est pas réhabilitable», dit Pierre-Hugues Boisvenu 

Hugo Bernier «n'est pas réhabilitable», dit Pierre-Hugues Boisvenu

Pierre-Hugues Boisvenu, le père de Julie, s'apprête maintenant... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Pierre-Hugues Boisvenu, le père de Julie, s'apprête maintenant à faire face à la possible libération du meurtrier de sa fille.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Crédit photo : Spectre média : Jessica GarneauJournaliste : Cut Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune

(SHERBROOKE) Il y a 15 ans, les policiers informaient la famille Boisvenu de la disparition de leur fille. Elle avait finalement été retrouvée morte le long d'une route quelques jours plus tard. Pierre-Hugues Boisvenu, le père de Julie, s'apprête maintenant à faire face à la possible libération du meurtrier de sa fille.

Julie Boisvenu... (Archives, La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Julie Boisvenu

Archives, La Tribune

« Cette crapule aura le droit l'automne prochain de demander une libération conditionnelle », peut-on lire dans un message Facebook écrit vendredi par le sénateur.

Hugo Bernier a été accusé du meurtre prémédité de Julie Boisvenu en septembre 2002, puis reconnu coupable en 2004. En vertu du programme de la dernière chance, aboli en 2012, mais qui reste en vigueur pour les criminels sentenciés avant l'abolition, Hugo Bernier aura droit de demander une libération conditionnelle à l'automne.

« Il va se présenter devant un comité de 12 personnes avec son dossier d'incarcération, précise Pierre-Hugues Boisvenu, joint par téléphone. Et s'il convainc le comité qu'il ne représente pas un danger, il aura droit à la libération conditionnelle. Mais 15 ans, c'est beaucoup trop court. »

« Je crois en la réhabilitation, mais pas deux ou trois fois, ajoute-t-il. Je doute que Hugo Bernier soit capable de réintégrer la société. Selon moi, pour avoir une conjointe enceinte de deux mois et sortir la nuit pour violer une autre femme, il faut être malade entre les deux oreilles. »

Beaucoup de progrès en 15 ans

La mort de sa fille a amené Pierre-Hugues Boisvenu à consacrer sa vie à améliorer les droits des victimes d'actes criminels. Il estime avoir fait beaucoup de progrès durant ces 15 dernières années.

« J'ai eu plus de 500 partages et plus de 300 commentaires et messages à la suite de mon message sur Facebook, on n'aurait peut-être pas vu cela il y a 15 ans. Nous avons beaucoup progressé et Julie peut être fière de ça. »

Même situation pour la famille Bolduc

La famille d'Isabelle Bolduc, assassinée en juin 1996 dans le secteur de Fleurimont, aura elle aussi à vivre une épreuve semblable. Jean-Paul Bainbridge, qui avait écopé de la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 20 ans, demandera en juillet des permissions de sortie de prison avec escorte. En compagnie de Marcel Blanchette et Guy Labonté, Bainbridge avait enlevé, séquestré, abusé sexuellement et assassiné Isabelle Bolduc.

Marcel Bolduc, le père d'Isabelle, entend s'adresser à la Commission des libérations conditionnelles du Canada lors de l'audition de Bainbridge qui se déroulera le 18 juillet prochain au pénitencier de la Montée Saint-François à Laval.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer