Bilan de session : Fortin mise sur la qualité de vie

Quant à son propre bilan en prévision des... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Quant à son propre bilan en prévision des prochaines élections, M. Fortin l'a qualifié de « bon », compte tenu du fait qu'il cumule les fonctions de député et de ministre.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(Sherbrooke) Avec un faible taux de chômage de 5,5 %, Sherbrooke doit miser plus que jamais sur sa qualité de vie afin d'attirer de jeunes familles et de nouveaux cerveaux qui contribueront à leur tour à l'essor économique et à la qualité de vie la région, estime le député de Sherbrooke Luc Fortin, qui dit avoir posé plusieurs gestes en ce sens au cours de la dernière session parlementaire.

Selon lui, le fait d'attirer de jeunes familles et de nouveaux cerveaux doit être une des priorités de la région.

« On a des besoins en main-d'oeuvre assez importants, alors on se doit d'attirer les jeunes familles, a-t-il insisté. Si on ne rajeunit pas notre population, si on n'attire pas de nouveaux habitants, il va être très difficile de continuer à créer de nouveaux emplois », a ajouté M. Fortin en dressant la liste des gestes posés en ce sens au cours des six derniers mois.

Parmi ceux-ci, Luc Fortin a rappelé les investissements de 3,5 M $ en infrastructures à l'Université de Sherbrooke, les quelque 5 M $ injectés dans l'entretien et l'amélioration de neuf écoles de sa circonscription, la construction du terrain synthétique en cours à l'école secondaire du Triolet, sans oublier l'annonce officielle entourant la salle de diffusion jeunesse.

Comme ministre de la Culture et des Communications, il a indiqué que son gouvernement avait fait « des investissements qu'on a rarement vus en aussi peu de temps à Sherbrooke », en citant les annonces concernant la Société d'histoire, le Musée des beaux-arts, le Musée de la nature et des sciences ainsi que le programme de mécénat placement culture.

« Des investissements qui permettront de mettre en valeur le patrimoine sherbrookois », a-t-il souligné.

Bilan préélectoral

Quant à son propre bilan en prévision des prochaines élections, M. Fortin l'a qualifié de « bon », compte tenu du fait qu'il cumule les fonctions de député et de ministre.

« Je pense que c'est un bon bilan. J'ai été actif et j'ai été présent. Oui, il y a des réalisations et des annonces, mais il y aussi le fait d'être présent pour nos citoyens. C'est toujours la crainte. Je me souviens lorsque je suis devenu ministre, tout le monde était très heureux de la nouvelle parce que ça nous donne des leviers de plus pour développer notre région en étant à la table du conseil des ministres. Mais on se disait : est-ce qu'il va être aussi présent? Honnêtement, je n'ai pas entendu de critiques depuis que je suis ministre à l'effet que je suis moins présent dans mon comté. »

En ce qui concerne ses priorités des prochains mois, Luc Fortin a cité le dossier du pont des Grandes-Fourches, l'inauguration prochaine de la superclinique médicale, le prolongement de l'autoroute 410 ainsi que la construction du pavillon Enfant Soleil, mieux connu sous le nom de centre femme-jeunesse-famille (CFJF) adjacent au CHUS - Hôpital Fleurimont.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer