Sears Canada se placerait à l'abri de ses créanciers

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

L'action de Sears Canada (TSX:SCC) plongeait mercredi avant-midi en Bourse à la suite d'un reportage indiquant que le détaillant comptait se placer à l'abri de ses créanciers au cours des prochaines semaines.

Dès le début des transactions sur le parquet torontois, le titre plongeait de 18,75 pour cent, ou 15 cents, pour se négocier 65 cents.

Le 12 juin, l'action de Sears Canada avait déjà retraité de façon significative après que l'entreprise eut indiqué qu'elle entretenait un «doute important» quant à son avenir et qu'elle pourrait se mettre en vente ou se restructurer.

Le détaillant n'avait pas commenté l'article de l'agence Bloomberg à l'effet qu'il se préparait à se tourner vers les tribunaux pour se protéger de ses créanciers ou entamer un processus de liquidation.

Lorsqu'un processus de faillite est supervisé par le tribunal, les actionnaires se retrouvent derrière les prêteurs en ce qui a trait au rang des créanciers.

D'après des documents réglementaires, le plus important actionnaire de Sears Canada est Edward Lampert, qui contrôle également Sears Holdings - une entité propriétaire des chaînes Sears et Kmart aux États-Unis.

Les actions de Sears Holdings, qui détient une participation minoritaire dans Sears Canada, reculaient de six pour cent, en avant-midi, sur le Nasdaq.

Ces difficultés de Sears Canada sont un nouvel indicateur de la crise que traverse le secteur de la vente au détail depuis la montée en popularité du magasinage en ligne.

En avril, le détaillant avait affiché une perte de 321 millions $ au cours de son exercice 2016-2017.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer