Le CIUSSS dépose un budget équilibré

La présidente-directrice générale du CIUSSS de l'Estrie -... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

La présidente-directrice générale du CIUSSS de l'Estrie - CHUS, Patricia Gauthier, a fait état des principales mesures retenues en vue d'atteindre l'équilibre budgétaire en 2017-2018.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(Sherbrooke) L'appel lancé l'an dernier par le CIUSSS de l'Estrie - CHUS demandant à la population d'accepter de se déplacer dans une autre MRC pour obtenir plus rapidement accès à ses services a été entendu. Cette réponse du public, jumelée aux mesures d'économies mises en place depuis sa création il y a deux ans, a permis au CIUSSS d'annoncer vendredi un budget équilibré de 1,3 milliard $ pour l'année 2017-2018.

Concrètement, la part du budget consentie aux soins de santé et aux services aux usagers augmentera de 80,9 % à 84,5 % au cours de la prochaine année, tandis que les sommes destinées aux services techniques passeront de 12 % à 10 % et de 7,1 % à 5,5 % pour le volet administratif.

La direction du CIUSSS de l'Estrie - CHUS dit être parvenue à atteindre l'équilibre budgétaire en respectant le mot d'ordre qu'elle s'est donné l'an dernier, à l'effet de « protéger les soins et les services aux usagers ».

« La façon dont on y est arrivé a été de travailler tous ensemble avec nos partenaires sur le terrain, notamment avec les groupes de médecine de famille (GMF), nos ressources humaines, nos services de proximité afin de maintenir et de renforcer nos services, a dit la présidente-directrice générale, Patricia Gauthier. C'est comme ça qu'on a réussi à faire en sorte que le bon patient se retrouve au bon endroit avec la bonne ressource. »

Appel entendu

Ainsi, selon les chiffres fournis par le CIUSSS, près de 900 usagers ont répondu favorablement à la « deuxième offre » qui leur était faite de se déplacer en dehors de leur territoire de services afin d'avoir accès plus rapidement à une consultation, une opération ou une imagerie médicale.

« De façon générale, une personne sur cinq accepte de se déplacer pour avoir accès plus rapidement à un service, indique Mme Gauthier. Lorsqu'on demande aux gens d'aller à Magog pour une imagerie médicale, le taux de réponse est de 90 %. Par contre, pour aller à Lac-Mégantic, c'est 10 %. C'est vrai que c'est à une heure et quart de route, mais on pense que la population pourrait continuer à faire des efforts pour utiliser au maximum tous nos blocs opératoires, nos plateaux techniques, pour améliorer les délais de toute la population. »

Médecin de famille

Par ailleurs, Mme Gauthier a indiqué que le pourcentage de patients ayant un médecin de famille est passé de 75 % à 82 % en un an sur le territoire du CIUSSS de l'Estrie -

CHUS. Comme il s'agit d'une moyenne sur tout le territoire, elle reconnaît que le pourcentage peut varier d'une ville à l'autre. « Notre objectif pour la prochaine année est d'atteindre la cible du ministère qui stipule que 85 % de la population de notre territoire doit avoir un médecin de famille. »

Partenaires syndicaux

Enfin, Mme Gauthier a reconnu que la réorganisation découlant de la création du CIUSSS de l'Estrie - CHUS avait eu un impact important sur ses employés (congés de maladie, absentéisme, recrutement, etc.) et qu'un plan stratégique à cet effet sera rendu public au cours des prochaines semaines.

« Nous sommes dans un effort de recrutement de nouveaux employés parce qu'il y a des sommes qui seront investies par le gouvernement en fonction de soins à domicile, de santé mentale, de trouble du spectre de l'autisme, des jeunes en difficultés. Ce qu'on souhaite, c'est d'être en mesure de travailler avec nos partenaires syndicaux. Même si nous avons des conventions collectives qui ne sont pas encore fusionnées, on espère pouvoir trouver des solutions pour faire en sorte que notre personnel qui ne fait pas encore toutes ses heures puisse obtenir plus d'heures, malgré les contraintes syndicales. Il faut travailler de plus en plus avec nos gens sur le terrain, ce sont eux qui connaissent les meilleures solutions », a précisé la présidente-directrice générale du CIUSSS.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer