Élection: l'équipe Projet Orford voit le jour

On aperçoit ici la candidate à la mairie... (La tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

On aperçoit ici la candidate à la mairie d'Orford Marie Boivin, qui est entourée de Maryse Blais, Mylène Alarie, Jacques Lauzon, Lorraine Levesque, Richard Bousquet et Diane Boivin, tous membres comme elle de la formation Projet Orford.

La tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Orford) La prochaine campagne électorale à Orford donnera sans doute à nouveau lieu à une bataille intéressante puisqu'une seconde formation politique, baptisée Projet Orford, a vu le jour dans cette municipalité.

Habitant à Orford depuis une dizaine d'années, la femme à la tête de Projet Orford, Marie Boivin, travaille en tant qu'organisatrice communautaire dans le réseau de la santé du Québec. Elle a déjà siégé sur de nombreux conseils d'administration, dont celui de la Société d'habitation du Québec.

Pour présenter l'ensemble de son équipe, Projet Orford a tenu une conférence de presse, mercredi matin, sur les terrains d'un vignoble à Orford. Mme Boivin était accompagnée des six candidats qui se présenteront en sa compagnie lors des élections municipales de novembre prochain.

La candidate à la mairie a dit souhaiter, durant son allocution, que le Canton d'Orford se « développe de manière harmonieuse, qu'il améliore sa communication avec les résidents et que la participation citoyenne augmente dans la municipalité ».

Au plan financier, elle propose « une administration à la fois rigoureuse et équitable ». Le développement du village de Cherry River, le coeur villageois du Canton d'Orford, constitue également une priorité pour elle.

Lorsqu'on demande à Marie Boivin ce qui pousse sa formation à vouloir remplacer l'Équipe Adam, elle affirme que ses collègues et elle-même sont « profondément déçus » de la performance de l'administration actuelle à Orford. La candidate à la mairie s'abstient toutefois de critiquer longuement les élus de la municipalité. « On veut une campagne positive », lance-t-elle.

Les autres membres de la formation Projet Orford sont Maryse Blais, Jacques Lauzon, Mylène Alarie, Diane Boivin, Richard Bousquet ainsi que Lorraine Levesque.

Parmi ce groupe, le plus connu à Orford est Richard Bousquet, un ancien employé de la société Hydro-Québec. Il occupe présentement la présidence de l'Association des riverains de la Chaîne des lacs d'Orford.

« Je m'engage à ce que les associations et les entreprises de la municipalité deviennent des partenaires actifs dans le développement d'Orford », indique M. Bousquet, en critiquant le manque d'ouverture aux idées nouvelles du présent conseil municipal.

La plus jeune candidate du groupe est Mylène Alarie, une spécialiste en communication. « Je veux donner une voix aux familles, qui sont trop peu représentées dans le conseil en ce moment », déclare-t-elle, tout en affirmant avoir un penchant pour l'action communautaire.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer