Cyclomarche Jean-Besré : pour contrer la solitude des aînés

Pas moins de 110 participants sont venus montrer... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Pas moins de 110 participants sont venus montrer leur soutien aux personnes âgées qui souffrent de la solitude.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Matthew Vachon
La Tribune

(SHERBROOKE) L'organisme Les Petits Frères a tenu la treizième édition de la Cyclomarche Jean-Besré afin de lutter contre la solitude des personnes âgées.

« Que l'on ait 30 ans ou 70 ans, on sait qu'un jour, c'est quelque chose qui va arriver. Pour ma part, envisager la solitude, c'est ma plus grande peur. Je crois donc que c'est une façon d'être proactive que de s'impliquer dans cette cause. Avant d'être seuls, les aînés ont eu une vie active et ils ont souvent donné beaucoup à la société. De voir que des gens se mobilisent pour être avec eux jusqu'à la fin, c'est quelque chose de très touchant », estime Émilie Lévesque, porte-parole régionale des Petits Frères en Estrie.

Pour l'occasion, c'est 110 marcheurs, coureurs et cyclistes qui sont venus témoigner leur soutien à cette cause. « C'est notre événement de financement majeur. Il faut rappeler que les Petits Frères ne profitent pas de subventions gouvernementales récurrentes. Toute la mission de notre organisme repose sur les donateurs et les activités de financement. La Cyclomarche Jean-Besré nous rapporte beaucoup d'argent et de visibilité », mentionne Diane Breton, directrice générale de l'organisme.

Malgré de beaux efforts de la part des Petits Frères auprès de leurs vieux amis pour contrer la solitude chez les personnes âgées, Mme Breton estime qu'il reste encore beaucoup de travail à faire. « Malheureusement, les personnes âgées ne sont pas moins isolées de nos jours, ça peut même s'empirer pour la prochaine génération. Nous n'avons plus les grandes familles d'autrefois, nous vivons plus vieux et notre univers est éclaté puisque désormais nos enfants peuvent vivent un peu partout sur la planète. Il faut continuer d'être actif et de se garder des réseaux autour de nous. Personne n'est à l'abri de la solitude », raconte-t-elle.

L'objectif était d'amasser 30 000 $ afin de l'investir dans des ressources pour contrer la solitude des aînés. Chaque participant devait débourser au minimum 100 $ pour prendre part à la Cyclomarche.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer