De la moustache à la manette!

Michelle Bélanger, directrice générale du Musée de la... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Michelle Bélanger, directrice générale du Musée de la nature et des sciences, Christina Tessier, directrice générale du Musée des sciences et de la technologie du Canada et Suzanne Bernard, présidente du conseil d'administration du Musée avec le jeu Guitar Hero, qu'il est possible de tester dans l'exposition Maîtres du jeu, l'une des deux expositions estivales du Musée de la nature et des sciences.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Au poil! L'exposition qui décoiffe et Maîtres du jeu sont les expositions estivales du Musée de la nature et des sciences. Inspirantes, décoiffantes et amusantes, elles promettent une visite éclatée pour petits et grands!

L'équipe du musée tente d'innover et de faire les choses différemment pour chaque exposition. Cet été, les visiteurs pourront en apprendre plus sur les divers aspects de la pilosité et l'envers du décor des jeux vidéo.

Au poil! L'exposition qui décoiffe sera présentée jusqu'au 4 septembre. Il sera alors possible de démystifier les poils des humains, des animaux et même des plantes.

Leurs diverses utilisations en génétique, criminologie, médecine et esthétique seront aussi abordées avec un ton humoristique. Ainsi, les gens seront invités à toucher à une variété de poils, à visionner des capsules interactives et à répondre à des questionnaires.

L'exposition itinérante a été entièrement conçue au musée de Sherbrooke et partira en tournée pancanadienne pour les cinq prochaines années.

L'envers du décor

Maîtres du jeu, présentée jusqu'en octobre, est quant à elle une primeur au Québec. Elle a été crée par le Musée des sciences et de la technologie du Canada et est gérée par Science Nord.

Hautement immersive et interactive, elle met en valeur l'historique des jeux vidéo. « L'exposition raconte aussi une histoire méconnue du rôle important du Canada dans l'exploitation et la transformation de l'industrie du jeu vidéo. Après les États-Unis et le Japon, le Canada est le troisième concepteur de jeu vidéo en importance dans le monde », souligne Christina Tessier, directrice générale Musée des sciences et de la technologie du Canada.

Si petits et grands pourront entre autres s'amuser avec le classique Guitar Hero, un accent particulier est mis sur les dessous de la création de ces jeux.

« L'envers du jeu c'est de réaliser l'ampleur du travail qu'il y a derrière. C'est des informaticiens, c'est la technologie, c'est des artistes, des musiciens et des artisans. C'est une gang de personnes qui travaillent en collaboration pour faire des jeux extraordinaires », mentionne Suzanne Bernard, présidente du conseil d'administration du musée sherbrookois, tout en espérant que cela pourra susciter un intérêt professionnel chez certains jeunes.

« On voulait présenter deux expositions qui vont permettre à toute la famille d'y trouver son compte. C'est les enfants qui vont amener les parents au musée cet été et surtout les papas qui ont sûrement connu l'époque des premiers jeux », indique Michelle Boulanger, directrice générale du musée.

À tout cela, s'ajoutent deux expériences de réalité augmentée qui donneront notamment la chance aux visiteurs de s'incruster dans une parade d'animaux de l'exposition Alteranima.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer