« Il avait tout pour être aimé »

Marcus, le chien retrouvé errant et amaigri à... (PHOTO SPECTRE MÉDIA, MAXIME PICARD)

Agrandir

Marcus, le chien retrouvé errant et amaigri à East Angus au début du mois de mai, a trouvé une famille pour la vie avec Alain Lapointe et Marie-Andrée Ouellet.

PHOTO SPECTRE MÉDIA, MAXIME PICARD

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shebrooke) Marcus, un cane corso d'un peu plus d'un an, ne l'a pas eu facile. Il avait été trouvé errant et amaigri à East Angus au début du mois de mai puis recueilli par la SPA de l'Estrie. Vendredi soir, il a dit au revoir à son foyer temporaire pour rejoindre sa famille pour la vie.

« Ma fille Florence vient souvent à la SPA pour voir les animaux et elle m'a parlé de la triste histoire de ce chien. On pensait faire l'acquisition de ce type de chien seulement dans deux ans, mais des fois la vie fait en sorte que les choix se font tout seuls », raconte Alain Lapointe, le nouveau propriétaire.

Sa femme Marie-Andrée Ouellet et lui étaient impatients de finalement ramener le beau Marcus à la maison vendredi. « On l'aime déjà! » lance Mme Ouellet.

Baptisé Lucky par la SPA, ses nouveaux maîtres ont plutôt choisi de le renommer en l'honneur de l'un de leurs bons amis décédé. La connotation rappelle aussi l'empereur romain Marcus Auguste. Bref, un nom qui a de la gueule pour un chien qui en a tout autant.

« Dès que je l'ai vu, je me suis dit que ce chien-là, son futur nous appartient. On va lui promettre un bon environnement sain entouré d'amour et d'affection. Le match était fait dès la première fois à cause de son histoire. Il avait tout pour être aimé, le coup de foudre s'est opéré immédiatement », souligne M. Lapointe qui avait déjà visité Marcus a quelques reprises avant son adoption.

La chance tourne

Lorsqu'il a été secouru, Marcus affichait 20 livres de moins que son poids santé. Il avait également un important boitement qui a dû être corrigé à l'aide d'une chirurgie.

Après enquête, il a été déterminé que Marcus a simplement été malchanceux. À peine arrivé dans un nouveau foyer, il s'était enfui puis il se serait perdu pendant un long moment. Lorsqu'on l'a retrouvé, des circonstances personnelles faisaient en sorte que son ancien maître ne pouvait le récupérer.

Ses péripéties l'auront toutefois mené vers une famille aimante et engagée.

« À la suite de l'analyse de notre intervenante en comportement canin, elle s'est rendu compte qu'il avait un petit trouble d'anxiété. Il a été dans certaines familles d'accueil et on a découvert que ce trouble se déclenchait lorsqu'il était seul », explique Geneviève Cloutier, porte-parole à la SPA de l'Estrie. Ainsi pour les prochains temps, Marcus devra toujours être entouré. Comme M. Lapointe et Mme Ouellet seront en vacances pour le prochain mois, ils pourront se consacrer entièrement à leur chien.

« On sait qu'il a un bagage émotionnel et on est équipé pour y faire face. Mon épouse et moi on vient du domaine de l'éducation. On sait que souvent ce dont un être vivant a le plus besoin, c'est de l'affection puis un bon environnement et ça on est capable de lui donner », soutient M.Lapointe, qui est prêt à mettre le temps et les efforts nécessaires pour que Marcus prennent ses aises.

Pour le couple, il était important de donner une deuxième chance à un animal. Mme Cloutier abonde dans le même sens. « Les chats et les chiens adultes, parce qu'on est capable de déceler leurs comportements et leurs personnalités, c'est plus facile de faire des matchs qui correspondent parfaitement », souligne-t-elle, en spécifiant être enchantée d'avoir trouvé une bonne famille pour le rescapé.

Et si vous allez voir un match du Vert & Or, regardez sur les lignes de côté et vous y verrez sûrement Marcus accompagner fièrement son maître qui coordonnateur de programme pour le Vert & Or.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer