Du renfort au compte-gouttes en dermatologie

La dermatologue Carolina Fernandes, chef hospitalière du service... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

La dermatologue Carolina Fernandes, chef hospitalière du service de dermatologie au CIUSSS de l'Estrie-CHUS et directrice universitaire du service de dermatologie de l'UdeS, se réjouit d'avoir réussi à diminuer la liste d'attente de trois ans à 18 mois au cours des dernières années grâce au travail mis en place par l'équipe de dermatologie du CHUS et grâce au travail des médecins de famille en première ligne.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le service de dermatologie du CHUS compte actuellement deux médecins en poste, ce qui représente une amélioration après que le service eut connu des bris de service en 2011 et en 2015. La liste d'attente pour les cas non urgents est ainsi passée de trois ans à 18 mois, alors que les cas urgents, notamment pour les cas de cancers, sont vus « dans un court délai ».

« Est-ce que la situation s'est améliorée depuis le bris de service complet de 2011? Certainement. Est-ce que la situation est résolue complètement? Non. Nous travaillons sur plusieurs plans en même temps pour continuer d'améliorer la situation », explique la dermatologue Carolina Fernandes, chef hospitalière du service de dermatologie au CIUSSS de l'Estrie-CHUS et directrice universitaire du même service à l'Université de Sherbrooke (UdeS).

« Je suis accro à la liste d'attente; nous travaillons fort pour la réduire! » souligne la dermatologue.

À l'heure actuelle, près de 1300 patients sont encore en attente d'une consultation.

Lent recrutement

Seuls deux des sept postes prévus au Plan d'effectifs médicaux (PEM) du CHUS sont actuellement comblés. Cependant, une dermatologue vient à l'occasion prêter main-forte à ses collègues afin de faire des cliniques dans le but de diminuer les listes d'attente. La région peut aussi compter sur deux dermatologues qui travaillent dans des cabinets privés couverts par la Régie de l'assurance-maladie du Québec.

Dans la région de Granby, les trois postes prévus au PEM de l'Hôpital de Granby sont actuellement pourvus, si bien que la liste d'attente, dans ce secteur du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, est plus courte qu'à Sherbrooke.

Pénurie provinciale

La province au complet vit actuellement une période de pénurie de dermatologues. La situation n'est pas unique à Sherbrooke. Le renfort vient au compte-goutte. « Nous avons des recrutements prévus pour la fin de 2017 et pour 2018 », avance prudemment la Dre  Fernandes.

Non seulement faudrait-il que plus de médecins spécialistes obtiennent leur diplôme et se joignent à l'équipe de Sherbrooke, mais « il faudrait aussi ajouter des PEM autorisés pour la région », question de venir à bout des listes d'attente, de former la relève de façon encore plus efficace et de créer un milieu de travail et d'enseignement stimulants.

Dans son plan de recrutement, la direction du CIUSSS de l'Estrie-CHUS est aussi consciente qu'une très grande majorité des dermatologues sont des jeunes femmes, et que les départs pour des congés de maternité sont possibles. Ce sont d'ailleurs des départs simultanés en congés de maternité qui avaient créé le second bris de service en 2015.

Travailler sur plusieurs fronts

Cela dit, comme le renfort sous forme de médecins spécialistes arrivera lentement, l'équipe clinique et d'enseignement en dermatologie travaille aussi sur d'autres fronts pour aider les patients qui présentent une maladie de la peau.

« Nous continuons de faire de la formation aux médecins de famille. Le soutien aux médecins de première ligne est une des clés. L'an prochain par exemple, nous allons faire une journée de formation continue pour les médecins de famille. Nous avons aussi un projet de préceptorat avec des médecins de famille où ils pourraient venir faire des demi-journées de consultation avec nous. La formation permettrait aussi de créer des corridors de service entre les médecins et nous (les dermatologues). Il y aurait un médecin par groupe de médecine familiale (GMF). Comme ça, ce médecin pourrait régler tout plein de problèmes dans son GMF, et nous serions là pour la deuxième ligne », explique la Dre Fernandes.

Corridors de service pour les enfants

Les enfants sont quant à eux desservis par deux pédiatres sherbrookois qui ont suivi des formations continues et qui sont maintenant aptes à soigner plusieurs problèmes de peau. Pour les cas nécessitant une troisième ligne, « nous avons un corridor de service avec le CHUS Sainte-Justine à Montréal pour que les enfants soient vus rapidement », ajoute la dermatologue.

Dre Fernandes comprend que de nombreux patients soient inquiets quand ils attendent plusieurs mois avant de se faire inspecter un grain de beauté ou une autre tache sur la peau.

« Quand la maladie touche un organe interne, les gens ne voient pas la maladie. Mais quand il y a un grain de beauté suspect, il est là, on le voit, on peut le voir évoluer. Je tiens à rappeler aux gens qu'ils peuvent consulter leur médecin de famille en tout temps. Les médecins de famille sont d'excellentes ressources pour une grande partie des maladies de la peau », insiste la professeure et clinicienne.

Que font les dermatologues?

La Dre Carolina Fernandes se fait poser bien des questions sur sa profession. La dermatologie est une spécialité assez peu connue et ses tâches spécifiques sont méconnues. « Nous sommes des médecins spécialistes : nous avons fait 10 ou 11 années d'études universitaires. Nous traitons toutes les maladies de la peau de façon à la fois médicale et chirurgicale. Les trois maladies les plus fréquentes sont l'eczéma, le cancer de la peau et le psoriasis. Ces trois maladies peuvent être traitées en première ligne par les médecins de famille. Nous, nous sommes formés pour traiter les cas réfractaires, qui ne répondent pas aux traitements et les cas sévères. Nous traitons aussi plusieurs maladies de la peau plus rares. Dans le réseau de la santé, nous ne faisons pas de cas esthétiques », explique-t-elle.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer