Un 35e succès pour le souper-homards des Stentors

Sur la photo : les organisateurs Eugène Francoeur,... (Spectre Média, Mari-Lou Béland)

Agrandir

Sur la photo : les organisateurs Eugène Francoeur, Gisèle Francoeur et Gabriel Francoeur, et derrière eux les coprésidents d'honneur Marilyne Gagné et Vincent Fauteux.

Spectre Média, Mari-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Girard
La Tribune

(SHERBROOKE) « Peut-être jusqu'à 90, je sais pas! », a lancé Gisèle Francoeur en souriant lorsqu'on lui a demandé jusqu'à quand elle souhaitait organiser le traditionnel souper homards à volonté des Stentors. Il faut dire qu'elle et son mari, Eugène Francoeur, savent recevoir en grand, année après année!

Pour cette 35e édition, près de 1800 convives ont répondu présents à l'invitation des Stentors. C'est ainsi près de 3000 kg (7000 livres) de homards ont été servis lors du souper. Rappelons que l'événement a pour but d'amasser des fonds pour le corps de tambours et clairons des Stentors de Sherbrooke. Ces jeunes âgés de 13 à 21 ans représentent fièrement l'Estrie à travers le continent nord-américain. Et avec « un bon 80 000 $ » récolté, selon Mme Francoeur, on peut dire mission accomplie.

« C'est bien que nos jeunes soient impliqués et actifs, la musique c'est un beau domaine », mentionne Marilyne Gagné, présidente de Dermapure et coprésidente d'honneur de souper.

S'impliquer avec les Stentors est l'occasion pour les jeunes de la région d'acquérir de l'assurance, de la discipline et surtout la passion de la musique selon les organisateurs.

« Tout ça dépend d'elle! »

Mais qu'est-ce qui fait que le souper des Stentors est le plus gros repas-bénéfice de homards à volonté en Estrie? Eugène et Gisèle Francoeur répondent bien simplement à cette question.

« Tout ça dépend d'elle! » répond de son côté M.Francoeur en regardant sa femme.

« Je pense que les gens sont heureux de se rencontrer tous les ans. Ils sont bien servis, bien reçus. On tient à eux, c'est des gens qu'on connaît qui nous tiennent à coeur. Et surtout, c'est un moyen d'aider les Stentors à continuer. Autant ils s'amusent, ils aiment manger du homard, ils savent aussi que ça sert à aider des jeunes à se développer », soutient quant à elle Mme Francoeur. « Après 35 ans, l'événement est bien présent et marqué dans l'esprit des gens, qui ont d'ailleurs hâte d'y participer », poursuit-elle. L'ambiance festive et la camaraderie étaient d'ailleurs palpables au Centre de foires qui bourdonnait de mille et une discussions.

Vincent Fauteux, coprésident d'honneur et directeur général des résidences Le Renaissance, a tenu à remercier chaleureusement les quelque 200 bénévoles nécessaires à l'organisation et au bon déroulement du souper. Il a aussi souligné le dévouement de M. et Mme Francoeur ainsi que de leur fils qui sont, selon lui, au coeur de la réussite du souper.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer