Pont Jacques-Cartier: une heure de pointe moins fluide

La mise en place des pistes cyclables et... (Spectre média, René Marquis)

Agrandir

La mise en place des pistes cyclables et la nouvelle signalisation sur le pont Jacques-Cartier ont causé un refoulement à l'heure de pointe.

Spectre média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Girard
La Tribune

(SHERBROOKE) Après la réduction d'une voie sur le pont Jacques-Cartier, l'heure de pointe a été quelque peu problématique pour les automobilistes. Une certaine période d'adaptation sera ainsi nécessaire afin que tous assimilent la nouvelle signalisation.

Depuis mercredi, les cyclistes ont leur voie réservée de chaque côté du pont Jacques-Cartier. Après une première journée de mise en place, le projet-pilote ne semble pas affecter massivement la fluidité des déplacements entre les rues Tracy et Denault, mis à part pour le retour à la maison. Si au début de la journée, des cônes délimitaient les nouvelles voies, les lignes avaient été tracées en fin de journée.

Vers 17 h, on a pu observer un refoulement à l'intersection de la rue Tracy alors que la route rétrécit à une voie et que les conducteurs tentent de s'y frayer un chemin. Une autre problématique survient à l'approche de la rue Denault, où la voie se redivise en deux. Malgré la ligne pointillée l'indiquant, une majorité d'automobilistes demeurent à gauche, même s'ils veulent tourner à droite, ce qui ne fait qu'accentuer l'engorgement. Une vigilance accrue sera aussi à prévoir à cet endroit puisque voitures et vélos doivent se partager la rue étant donné qu'il n'y a pas d'abaisse au niveau du trottoir.

Les utilisateurs du pont Jacques-Cartier devront ainsi s'habituer à la nouvelle réglementation. On a en effet pu remarquer quelques automobilistes emprunter la voie réservée aux bicyclettes ainsi qu'un cycliste circulant sur le trottoir, maintenant réservé aux piétons.

Nancy Corriveau, relationniste à la Ville de Sherbrooke, a indiqué que si le marquage n'est pas terminé, il avance bien. Le travail se poursuivra d'ailleurs durant la nuit de mercredi à jeudi. Dans les 100 derniers mètres de chaque bande de piste cyclable se trouvera de la signalisation afin d'identifier clairement le nouveau fonctionnement.

Malgré une première journée sans trop d'accrocs, le projet devra aussi faire ses preuves auprès de ses nombreux détracteurs. Rappelons que cette proposition n'avait pas obtenu l'unanimité auprès des citoyens et de certains intervenants de la Ville, les conseillers municipaux Jean-François Rouleau et Marc Denault s'y étant fortement opposé.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer