Raïf Badawi honoré par l'Université de Sherbrooke

Raïf Badawi recevra un doctorat honorifique de l'Université... (Archives, La Presse)

Agrandir

Raïf Badawi recevra un doctorat honorifique de l'Université de Sherbrooke, le 8 juin, « pour son apport exceptionnel à la défense de la liberté d'expression ».

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Raïf Badawi recevra un doctorat honorifique de l'Université de Sherbrooke, le 8 juin, « pour son apport exceptionnel à la défense de la liberté d'expression ».

C'est son épouse Ensaf Haidar qui ira recueillir la distinction pour lui. L'événement survient à l'aube d'un triste anniversaire : le prisonnier d'opinion a été emprisonné en juin 2012, il y a bientôt cinq ans.

La remise du doctorat sera précédée d'une table ronde intitulée : « Mobilisation politique et mobilisation citoyenne : comment défendre Raïf Badawi? » où les intervenants discuteront de cet enjeu. Mireille Elchacar, d'Amnistie internationale, sera du nombre. La table ronde aura lieu de 14 h à 15 h 30 au balcon du foyer Mont-Orford du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke. La remise aura lieu de 16 h à 16 h 45.

Le blogueur saoudien s'est retrouvé derrière les barreaux pour des propos tenus sur son blogue, où il prônait une plus grande ouverture du régime saoudien, notamment en ce qui concerne la place des femmes dans la société. Sa conjointe Ensaf Haidar et ses trois enfants se sont réfugiés à Sherbrooke. Le prisonnier d'opinion a été condamné à 10 ans de prison, à une amende de près de 300 000 $ et à 1000 coups de fouet. Ce châtiment devait être administré par tranche de 50 coups. Une première séance de flagellation a eu lieu en janvier 2015, et elle n'a pas repris par la suite.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer