Le Memphrémagog conservation fait une différence depuis 50 ans

Le lac Memphrémagog se porterait mieux aujourdhui quà... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Le lac Memphrémagog se porterait mieux aujourdhui quà lépoque de la création du MCI. Sur la photo, on aperçoit la directrice générale de cet organisme, Ariane Orjikh, le président de son conseil dadministration, Jean-Claude Duff, et le président du MCI, Robert Benoit.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Célébrant cette année son 50e anniversaire, l'organisme Memphrémagog conservation (MCI) est né bien avant que Robert Benoit, son président actuel, en devienne membre. L'ancien député d'Orford est malgré tout convaincu que l'état du lac Memphrémagog s'est amélioré entre le moment de la fondation de l'organisme et maintenant.

« En 1967, le lac était en plus mauvais état que présentement, affirme M. Benoit. L'agriculture, la mauvaise gestion des forêts, la rareté des fosses septiques autour du plan d'eau et les routes environnantes sont tous des facteurs qui contribuaient à la situation à l'époque. »

Aujourd'hui, les préoccupations des dirigeants du MCI ne sont plus exactement les mêmes qu'au moment de la fondation de l'organisme. L'agriculture demeure un enjeu, mais les changements climatiques constituent une nouvelle préoccupation majeure, tout comme la prolifération des algues et l'arrivée éventuelle de l'envahissante carpe asiatique.

Le MCI porte également une attention particulière à la baie Fitch par les temps qui courent. Dans ce secteur, l'eau du lac est souvent brunâtre, les cyanobactéries très présentes et les taux de phosphore élevés.

Robert Benoit et ses collègues du MCI savent fort bien que leurs efforts pour protéger le lac Memphrémagog devront se poursuivre encore longtemps, compte tenu des menaces existantes et à venir. Certains partenariats tissés, au fil des ans, et l'arrivée de jeunes diplômés attachés à la protection de l'environnement semblent lui donner confiance en l'avenir.

« Les municipalités sont de meilleures partenaires pour nous maintenant, fait valoir M. Benoit. Il y a des jeunes avec de grandes compétences dans les mairies et ça fait une différence. »

Afin de célébrer dignement son 50e anniversaire, le MCI distribuera et plantera des arbres dans les municipalités bordant le lac Memphrémagog. Il procédera également à un échange de drapeaux avec le Memphrémagog Watershed Association et tiendra un grand coquetel auquel participeront des dizaines de riverains du plan d'eau.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer