La Foire aux vélos : une 5e édition courue

La 5e édition de la Foire aux Vélos... (Maxime Picard)

Agrandir

La 5e édition de la Foire aux Vélos d'Estrie Aide a permis de vendre 449 vélos usagés.

Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Girard

(Sherbrooke) Ce sont 449 vélos qui ont trouvé preneur à l'occasion de la 5e édition de la Foire aux vélos d'Estrie Aide. En plus d'offrir des bicyclettes à prix abordable, l'organisme veut encourager la mobilité active.

Le samedi 13 mai, Estrie Aide a reçu la population dans ses nouveaux locaux de la rue Wellington Sud à l'occasion de la Foire aux vélos. Même après 5 ans, l'engouement pour l'événement ne dérougit pas.

« J'ai quelqu'un qui a dormi ici cette année. Aussi, vers 5 h ce matin, il y avait des gens qui attendaient déjà à la porte », relate Antoni Daigle, coordonnateur du volet environnemental chez Estrie Aide.

L'équipe d'Estrie Aide collecte ainsi des vélos qu'elle répare et inspecte durant l'année puis qu'elle revend lors de cette occasion. Le Service de police de la ville fournit également une soixantaine de vélos volés ou non réclamés chaque année. Avec un prix moyen de 45 $ par bicyclette, des centaines de personnes viennent fouiller l'inventaire pour trouver celle qui leur convient.

« Avec ma copine, on se déplace surtout à pied, alors on pensait que ce serait une bonne idée de se procurer un vélo pour améliorer nos déplacements », explique Jonathan Benoit, qui visitait la Foire aux vélos pour la première fois.

Organisée dans le cadre du mois du vélo, la Foire aux vélos a aussi pour objectif de sensibiliser à la mobilité active.

« Estrie Aide s'inscrit dans le cadre environnemental. On en fait déjà beaucoup, on donne une seconde vie à plein d'objets. Avec la mobilité active, on poursuit notre message environnemental au niveau des déplacements urbains », indique Antoni Daigle.

Les coopératives La Déraille et La Fabrique étaient d'ailleurs sur place afin de fournir les différents ajustements nécessaires aux acheteurs : siège, guidon, gonflage de pneus, etc. Ce service est grandement apprécié de la part de tous.

« On voulait s'impliquer dans la mouvance du mois du vélo et on avait des demandes de la part des membres d'avoir accès à des outils pour les vélos, donc on s'est installé pour ça. On offre aussi des formations en réparation de vélo. On trouvait ça très pertinent d'être présent ici et d'inciter les acheteurs à être curieux, à s'approprier la réparation de leur vélo », explique Anne Painchaud de la Fabrique, coopérative qui offre des ateliers collectifs entre autres en ébénisterie, en mécanique et en sérigraphie.

Même si le record de 600 vélos de l'année passée n'a pas été battu, Antoni Daigle est très heureux des quelque 450 bicyclettes qui ont été vendues et de l'ambiance dans laquelle l'événement s'est déroulé. Barbecue et musique étaient à l'honneur en cette journée ensoleillée.

« On veut rendre l'attente agréable pour les gens. C'est aussi un rassemblement festif pour remercier les employés et les bénévoles », conclut-il.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer