Un ruisseau change la donne à North Hatley

Il est fort hasardeux de faire un parallèle... (Archives, La Presse)

Agrandir

Il est fort hasardeux de faire un parallèle entre les inondations qui touchent actuellement le Québec et le projet immobilier en zone inondable à l'étude à North Hatley, selon la préfète suppléante de la MRC de Memphrémagog, Vicki-May Hamm.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Il est fort hasardeux de faire un parallèle entre les inondations qui touchent actuellement le Québec et le projet immobilier en zone inondable à l'étude à North Hatley, selon la préfète suppléante de la MRC de Memphrémagog, Vicki-May Hamm.

Vicki-May Hamm... (Archives, La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Vicki-May Hamm

Archives, La Tribune

Mme Hamm insiste d'entrée de jeu sur un élément qui lui apparaît primordial, soit la « décanalisation » prévue du ruisseau Kezar, qui coule au centre du village de North Hatley.

« C'est vrai qu'une partie des terrains où le projet immobilier se ferait est dans une zone inondable ayant la cote 0-20 ans, mais ce que je comprends c'est qu'avec la décanalisation du ruisseau, les risques d'inondation vont vraiment diminuer », indique la préfète suppléante, qui est membre du comité chargé d'analyser le dossier à la MRC.

Actuellement, le ruisseau Kezar coule à l'intérieur de canalisations dans le centre du village. On projette toutefois de retirer les conduites qui contraignent son écoulement à cet endroit, ce qui aurait de grands bienfaits d'après les experts affectés au dossier.

Puisque la « décanalisation » n'a pas été réalisée encore, il pourrait sembler avantageux de vérifier le comportement du ruisseau, une fois cette étape franchie, avant de statuer concernant le développement projeté au centre du village.

« Je sais que des experts peuvent se tromper sur bien des affaires, reconnaît Vicki-May Hamm. Par contre, je suis qui, moi, pour dire aux ministères qui nous conseillent dans ce dossier qu'ils sont dans le champ? »

La préfète suppléante de la MRC de Memphrémagog et mairesse de Magog ajoute par ailleurs que d'autres éléments permettent d'être optimistes. « Ils ont refait un barrage pas loin et ça a eu des effets positifs en ce qui concerne les inondations à North Hatley. Et puis ils vont reconstruire le pont dans le village, ce qui aidera également. »

Des réponses attendues

Malgré qu'elle se montre plutôt à l'aise avec l'aspect technique du projet, Vicki-May Hamm n'est pas prête à donner son aval définitif avant d'avoir reçu certaines réponses de la part des ministères impliqués dans ce dossier.

« En comité, on est revenu sur les éléments apportés par les citoyens pendant la consultation publique tenue en avril. Ça nous a amenés à poser de nouvelles questions aux ministères et on attend d'avoir toutes les réponses voulues. Vous savez, ce dossier est traité avec sérieux. On a eu énormément de discussions concernant ce qui est proposé. »

Notons que la MRC de Memphrémagog pourrait adopter, dès les prochains jours, le plan de gestion de la zone inondable qui rendrait possible le projet du promoteur Richard Laliberté, qui prévoyait la construction de 200 unités d'habitation. Rien n'est cependant confirmé encore.

Pour que l'adoption de ce plan de gestion de la zone inondable soit possible, la municipalité de North Hatley avait été invitée à déposer une demande de certificat d'autorisation en lien avec le retrait des canalisations à l'intérieur desquelles s'écoule le ruisseau Kezar.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer