Sévigny presse le gouvernement d'adopter le projet de loi 122

Le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, rappelle que... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, rappelle que le monde municipal a besoin du projet de loi 122, qui confère plus de pouvoir aux municipalités.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le projet de loi 122 qui confère plus de pouvoir aux municipalités a continué d'alimenter les débats, jeudi et vendredi, aux Assises de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) à Montréal. Pendant qu'un groupe d'élus demandait le report de l'adoption du projet de loi, le chef de l'opposition à Québec, Jean-François Lisée, rapportait qu'il serait peut-être difficile de l'adopter avant la fin de la session parlementaire en juin. Le président de l'UMQ, Bernard Sévigny, rappelle que le monde municipal a besoin de ce projet de loi.

« Les gens qui sont sortis pour demander le report du projet de loi ne sont pas des maires des grandes villes. Ce sont des conseillers de petites municipalités. Il y a de la dissidence et c'est correct. Nous n'avons jamais prétendu que l'UMQ était une secte où tout le monde devait penser pareil. Mais il faut le prendre pour ce que c'est. Ces gens-là sont-ils représentatifs du monde municipal ? Nous étions 1000 élus ici pendant deux jours. On en a parlé, parlé et parlé. Tout le monde est à la même place. L'unanimité ne se peut pas, mais la majorité veut l'adoption de ce projet de loi », explique Bernard Sévigny.

Les élus en question en avaient particulièrement contre l'abolition des référendums citoyens.

Quant au calendrier pour l'adoption du projet de loi, M. Sévigny sait très bien qu'il n'y peut pas grand-chose. « Ils auront cinq semaines pour faire l'étude du projet de loi et pour l'adopter, sinon il meurt. L'approbation référendaire est le troisième article et devrait être l'objet de discussions autour de mercredi. Ce que nous avons dit à M. Lisée, c'est qu'il ne faut pas s'en remettre aux procédures pour en faire un débat interminable. Il a le pouvoir de jouer sur les procédures. Il y a 257 articles, et s'ils prennent 20 minutes pour chacun, ça peut être interminable. »

« Nous lui avons rappelé que nous tenons à ce projet-là. Faites ça de façon correcte, mais de façon responsable pour adopter le projet de loi avant le 16 juin. Mais nous n'avons pas le contrôle sur le Parti québécois ou la Coalition Avenir Québec. M. Lisée nous a dit qu'il ne ferait pas d'obstruction.  »

Palmarès des municipalités

Par ailleurs, Bernard Sévigny ne sait pas encore si la Ville de Sherbrooke continuera de rendre publics les indicateurs concernant les dépenses de la municipalité, par exemple pour le déneigement ou l'eau potable, maintenant que le ministère des Affaires municipales ne les exige plus.

Il n'est toutefois pas déçu de la disparition du Palmarès des municipalités qui en découlait.

« Ce n'est pas une question de transparence, mais une question d'efficacité. On comparait souvent des pommes avec des tomates, et les données ne tenaient souvent pas la route sur le plan de la rigueur. Déneiger un kilomètre de route à Sherbrooke et un kilomètre à Sainte-Sophie, ce n'est pas la même chose. Nous continuerons de produire des chiffres pour nous, pour voir comment nos dépenses évoluent d'année en année. Nous mettrons nos énergies sur les éléments qui nous préoccupent. Ce sera plus utile pour les gestionnaires que de s'enfermer dans un palmarès qui, oui, est sympathique, mais qui ne tient pas compte des différentes réalités. »

Harvey International

Enfin, Bernard Sévigny ne s'est pas attardé sur les propos tenus sur les ondes du 107,7 par Pierre Harvey, le consultant retenu dans le dossier de l'aéroport. M. Harvey critiquait notamment les réserves de cinq conseillers dans l'attribution de son contrat. « C'est toujours malhabile quand un consultant commente la dynamique politique. C'est une pratique que nous n'encourageons pas. »




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer